Culture

Les pires clips Marocains de l’année 2018

Faire une chanson, c’est bien. L’accompagner d’un clip, c’est mieux. Encore faut-il que ce dernier soit à la hauteur… Et ce n’est malheureusement pas toujours le cas.

L’histoire de la musique a vu défiler un nombre incalculable de clips. Pour sortir du lot, il faut faire preuve de beaucoup d’ingéniosité. Certains artistes l’ont compris. Les films musicaux de Michael Jackson par exemple ont fortement contribué au succès des chansons qu’ils accompagnent et sont devenus iconiques de par leur originalité et leur créativité.

Au Maroc, la multiplication des studios d’enregistrement a vu éclore des artistes de partout et de tous les univers. Pour faire la promotion de leurs singles, ces chanteurs utilisent principalement Youtube et diffusent des clips. Mais parfois, le talent fait défaut à ces pseudos artistes. Cette année en tout cas, les marocains ont eu droit à une belle brochette de clips disons-le, un peu foireux. Attention les yeux (et les oreilles).

La palme d’or des pires clips (et chansons) de l’année revient sans aucun doute à Said Naciri. Vous souvenez-vous ? Sa « Malhama » nous avait fait saigner des yeux et des oreilles pendant de longues et pénibles journées. Le son, l’image, les paroles… cette chanson célèbre le mauvais goût à tous les niveaux. On rappelle le concept tout de même : Said Naciri a réuni une pléiade de personnalités marocaines, dont beaucoup de gens qui n’ont rien à voir avec la musique, les a mis au dessus de caisses à fruits à légumes, devant un fond vert, et leur a demandé de chanter pour “encourager” les Lions de l’Atlas à l’occasion de leur participation à la Coupe du monde en Russie. On voit le résultat…

https://youtu.be/7c8TzJfQEa0

 

 

Comment here