Uncategorized

HALTE A LA DÉGRADATION DES FORETS DE CÈDRE DU MOYEN ATLAS

Suite aux dernières informations publiées à travers les différents réseaux sociaux concernant l’exploitation abusive et illégale du Bois de cèdre et la dégradation de la cédraie dans la Région de Senoual relevant de la province d’Ifrane, les bureaux nationaux respectifs de l’Association des lauréats de l’Ecole Nationale Forestière des Ingénieurs et l’Association des Techniciens forestiers du Maroc ont tenu une réunion exceptionnelle récemment à Salé consacrée à l’étude de l’état déplorable que connait de nos jours la situation forestière aussi bien dans cette région marocaine de Senoual que dans tous les massifs forestiers du Royaume.

Lors de cette réunion, les participations ont manifesté leur mécontentement vis-à-vis des résultats catastrophiques enregistrés sur le terrain dûs essentiellement à l’insuffisance des ressources humaines forestières et de la logistique indispensable à leurs fonctions ainsi qu’à la situation sociale déplorable des populations locales limitrophes aux massifs forestier national.

Dans ce cadre ; relève-t-on lors de cette réunion, en l’absence de projets de développement dans ces régions enclavées connues par leurs  difficultés d’accès et leur grand froid, la mafia organisée du cèdre profite de la situation et continue à exploiter d’une façon abusive et illégale la richesse forestière dont notamment et surtout le bois de cèdre

Vu la situation, les participants aux travaux de cette réunion des bureaux d’associations des lauréats de l’ENFI et des techniciens forestiers ont déclaré :

  • Leur solidarité inconditionnelle avec les cadres et agents foerstiers en poste dans la région de Senoual.
  • Leur soutien sans faille à tous les efforts déployés par l’etat en la personne morale du HCEFLCD et les départements respectifs de la justice, la Gendarmerie Royale et les autorités territoriales dans le cadre de la note circulaire conjointe cadre appropriée

En contre partie, les participants aux travaux de cette réunion des cadres et techniciens forestiers ont demandé à ce que les hautes instances gouvernementales a tous les niveaux interviennent en urgence en vue de renforcer les ressources humaines forestières et logistiques du secteur forestier afin d’assurer un meilleur rendement de forestier de ce dernier d’une part et une meilleure dynamique socio-économique locale assurant un développement territorial durable susceptible d’alléger la pression sur les ressources forestière d’autre part.

Aussi, les ingénieurs et techniciens forestiers en réunion à salé ont invité l’état a prendre toute sa responsabilité en matière de protection du patrimoine écologique national  dans le cadre des conventions internationales signées par le Royaume

                                                                          ABOU ZOUHEIR

Comment here