Uncategorized

ABDELAHAD FASSI FIHRI PRESIDE LA CEREMONIE D’OUVERTURE DE LA PREMIERE CONFERENCE DES ECOLES D’ARCHITECTURE AU MAROC

Lundi 25 février denier, le Ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville ; Mr Abdelahad Fassi Fihri accompagné de Mme Fatna Lkhiyel

Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, chargée de l’habitat ; a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux de la Première Conférence des Ecoles d’Architecture organisée au centre des conférences de l’Université Al Akhawayn d’Ifrane par le Département de l’Aménagement du Territoire National et de l’Urbanisme les lundi et mardi 25- 26 février 2019.

Dans son allocution d’Ouverture de cette conférence, Abdelahad Fassi Fihri a tenu de préciser de prime abords que L’idée de tenir cette rencontre est née de la volonté de son département ministériel  d’accompagner et de donner de l’envergure à l’engagement du Ministère pour plus de concertation, de collaboration et de partage entre les différents intervenants dans le domaine de la formation en architecture.

Cette rencontre s’est donné l’ambition de réunir l’ensemble des acteurs de la formation en architecture dont des Directeurs des Ecoles d’Architecture publiques et privées, des représentants du corps professoral et du Conseil National de l’Ordre des Architectes et des personnes ressources ici présents aujourd’hui afin de partager et concevoir une feuille de route pour la mise en œuvre des dispositions prévues par le schéma stratégique pour la formation en architecture à l’horizon 2030 avait-il précisé.

Pour le ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, ce « schéma stratégique pour la formation en architecture » est le fruit d’une étude pilotée par la Direction de l’Architecture, largement concertée avec les différents partenaires concernés qui revêt une importance capitale et vient pallier le manque de vision actualisée dans ce domaine.

Selon lui ; ce Schéma stratégique pour la formation en architecture  intervient dans un contexte marqué notamment par :

  • Les réformes entreprises au Maroc et qui concernent notamment les chantiers de la régionalisation avancée établie par la nouvelle constitution et celui de la réorganisation de l’enseignement supérieur ;
  • La volonté du Gouvernement de créer de nouvelles écoles publiques d’architecture, actée par le Décret n° 2-13-497 portant création de six écoles nationales d’architecture à Fès, Marrakech, Casablanca, Agadir, Oujda, et Tétouan ;
  • L’ouverture dans le cadre de nouveaux partenariats public – privé, d’une nouvelle génération d’écoles d’architecture ;
  • La volonté de notre pays d’adhérer aux réformes menées à l’échelle internationale relatives aux systèmes de formation supérieure en architecture ;
  • Les besoins en formation des architectes pour accompagner les grands chantiers du développement du pays.

Pour conclure ; Fassi Fihri Abdelahad a souligné que « ce rendez-vous est également l’occasion de renouveler notre volonté d’accompagner le positionnement des établissements de formation en architecture par rapport aux changements induits par les différentes mutations enregistrées dans les domaines économique, sociétal et culturel, et de faciliter leur ouverture sur l’environnement régional et international.

Il est donc impératif pour les établissements de formation de considérer avec force, aujourd’hui plus que jamais, que leur mission, leur rôle novateur et leurs principes devraient accompagner ce renouveau, en s’ouvrant plus, en étant plus responsable et en participant à la gestion du changement a-y-il ajouté.

Il ne s’agit pas pour eux de s’inscrire dans une logique de concurrence ou d’uniformité, mais plutôt dans une logique de cohérence et de complémentarité.

Nous assistons aujourd’hui à un tournant décisif dans l’histoire de la formation de l’Architecture dans notre pays. Nous voulons une formation alignée sur les standards internationaux, débouchant sur des pratiques professionnelles multiples et répondant à la demande sociale et aux besoins du marché avait-il lancé.

A signaler enfin que cette première conférence des écoles d’Architecture organisée à Ifrane a été marquée par la restitution des résultats de l’Etude concernant « le Schéma   stratégique pour le développement de la formation en architecture à l’horizon 2030 » suivi de trois ateliers thématiques où les différents partenaires participant ont eu l’occasion de débattre de « la mise à niveau des écoles d’architecture dans les domaines de la gouvernance, de l’encadrement et du modèle pédagogique », de la « Réforme de l’enseignement LMD et le stage professionnel » et des « Partenariat public-Privé »

                                                                                ABOU ZOUHEIR

Comment here