Uncategorized

ARCHITECTURE AU MAROC : Le Maroc se dote d’un Schéma stratégique pour la formation supérieure en architecture à l’horizon 2030

Le centre des conférences de l’Université Al Akhawayn d’Ifrane à été au rendez-vous lundi 25 février dernier avec la restitution des résultats d’une étude effectué par la Direction de l’Architecture relevant du Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville et ce, à l’occasion de la Première Conférence des Ecoles d’Architecture dont la cérémonie d’ouverture a été présidée à Ifrane par Abdelahad Fassi Fihri.

Selon la synthèse de cette étude d’élaboration du schéma stratégique pour la formation supérieure en architecture au Maroc à l’horizon 2030, dont les orientations visent à Asseoir un cadre de formation de qualité respectant les standards internationaux,  Encadrer et maitriser le développement de la formation en termes d’infrastructures publiques et privées, de personnel enseignant et d’encadrement et à Renforcer la place de l’architecte marocain sur le plan régional et international ; il ressort que l’’étude a été conduite selon une démarche concertée avec la Direction de l’Architecture et ses partenaires et les résultats des trois phases ( rapport d’établissement, analyse, diagnostic et élaboration du schéma stratégique) qui ont été présentés au comité de suivi et fait l’objet de larges débats et de remarques qui ont été prises en compte dans les rapports définitifs des trois phases.

Cette démarche s’est appuyée également sur les débats menés dans le cadre de quatre focus groupes dont trois organisés au cours de la phase du diagnostic et un quatrième au cours de la phase relative à la proposition du schéma stratégique de la formation en architecture qui s’appuie sur trois piliers :

  • les enseignements dégagés de l’état des lieux du dispositif de formation en architecture au Maroc confronté aux principaux modèles de formation qui ont fait leur preuve à l’échelle internationale,
  • la concertation avec la DA, et ses partenaires ainsi qu’avec les responsables des écoles nationales d’architecturedans le cadre des échanges le long de l’élaboration de l’étude ;
  • la proposition d’un dispositif de formation soumis au débat et accompagné de moyens de mise en œuvre et de suivi.

Dans ce même cadre d’étude ; le positionnement stratégique à l’horizon 2030 repose sur des objectifs qui visent la mise en place d’une formation supérieure de qualité, répondant aux besoins du développement du pays et alignée sur les standards internationaux. Il tient compte des besoins en formation pour accompagner les chantiers de développement et des moyens humains et matériels disponibles et à mobiliser.

Pour répondre à ces objectifs, le schéma stratégique de formation selon ses initiateurs comporte la mise en œuvre de plusieurs composantes articulées dont notamment la mise à niveau des infrastructures, le renforcement de l’encadrement, l’harmonisation du contenu pédagogique et le renforcement de l’autonomie dans la gouvernance des écoles entre autres et dont l’opérationnalisation progressive requiert la mobilisation des moyens règlementaires, financiers, institutionnels et des ressources humaines selon un calendrier qui prend en compte les besoins, les possibilités et les urgences.

En définitive la stratégie nationale de formation en architecture décline des principes et des objectifs, des composantes qui constituent son ossature et comporte un dispositif de mise en œuvre, de suivi et d’évaluation, qui pourra être complété à travers des appels à projets sur des axes nécessitant plus de développement.

Dans ce sens précise-t-on, la stratégie de formation en architecture repose sur un ensemble d’objectifs largement partagés dans le cadre des concertations menées avec la Direction de l’Architecture et ses partenaires et sont:

  • Une formation qui répond aux besoins prévisibles en architectes;
  • Une formation alignée sur les standards Internationaux et répondant aux besoins du développement du pays ;
  • Une formation ouverte à son environnement socioéconomique et social et en phase avec les mutations technologiques ;
  • Une formation débouchant sur des pratiques professionnelles diversifiées ;
  • Une formation répondant aux besoins du marché et à la demande sociale,
  • Une formation contribuant à améliorer le niveau de la connaissance, de la culture et de la recherche architecturale.

Les Six composantes de la stratégie pour la formation supérieure en architecture au Maroc à l’horizon 2030 sont ventillées comme suite :

1 : Un dispositif de formation en architecture rénové

2 : Séparation entre la formation académique et la préparation à l’exercice de la maitrise d’œuvre

3 : Le développement de la recherche : un enjeu majeur pour une formation de qualité

4 : Autonomie pédagogique, gouvernance et statut des écoles

5 : Promotion d’un partenariat novateur avec le secteur privé.

6 : Une capacité d’accueil en formation renforcée

     Aussi avance-t-on ; la mise en œuvre du schéma stratégique  de formation requiert une volonté politique qui devra se traduire notamment par la mise en place de cadres de concertation, de coordination et d’orientation de la formation et de la recherche en architecture et l’adaptation des textes règlementaires régissant la formation en architecture et l’exercice de la profession.

    Elle nécessite également la mobilisation des ressources humaines et financières pour accompagner la mise en place des écoles d’architecture et consolider celles existantes comme elle appelle la mise en place d’un plan de communication pour sensibiliser les acteurs concernés et accompagner les différentes étapes de la concrétisation de la stratégie.

    Un dispositif de suivi devra accompagner la mise en œuvre du schéma stratégique et donner lieu à des évaluations aux différentes étapes pour apprécier ses effets et infléchir ses orientations en fonction des résultats obtenus.

ABOU ZOUHEIR

Comment here