Culture

Agadir : Le Festival Issni N’Ourgh International du Film Amazigh souffle sa 12ème édition

En partenariat avec l’Institut Royal de la culture amazighe (IRCAM), et en collaboration avec le Centre Cinématographique marocain (CCM) et le soutien de la Région Souss Massa, la ville d’Agadir accueille du 5 au 9 avril 2019 la 12ème  édition du Festival Issni N’Ourgh International du Film Amazigh (FINIFA), un événement initié par l’Association Issni N’ourgh. Cette manifestation culturelle et artistique est restée fidèle à son esprit : « Agadir : capitale de la culture amazigh ». L’événement prône « l’échange culturelle et l’esprit de tolérance par le biais d’une filmographie copieuse », une occasion de faire découvrir les différentes facettes du cinéma amazigh.

26 films sont sélectionnés pour ce rendez-vous en provenance du Maroc, la France, la Belgique, le Canada, les Iles Canaries, l’Algérie, les Pays bas. Pour les organisateurs, cette sélection « met à l’honneur des univers cinématographiques multiples ». Neuf longs métrages et 17 courts métrages entreront en compétition officielle afin de concourir pour le Grand Prix Issni N’Ourgh.  D’autres prix seront décernés aux meilleures productions : le Prix Ihya Idder pour le meilleur court métrage, Prix du meilleur interprète masculin et féminine, Prix du meilleur scénario, Prix de la meilleure réalisation, Prix de meilleur documentaire.

Liste des films (longs métrage) :

–          Paris la blanche de Lidia Terki, France ;

–          Monsters de mohamed Fauzi, Maroc ;

–          Anâaq de Mohamed Bouzia et Kacem Achehboun, Pays Bas ;

–          Congrès mondial amazigh genèse d’un combat de Mohand Kacioui, France ;

–          Des figues en avril de Nadir Dendoune, France ;

–          JSK 1946-1996 Asni Terbih de Abderrazak Larbi-Cherif, Algérie/France ;

–          Tamazight transition de Chafik Allal, Belgique ;

–          Jouissance de Ammeur Chergui, Maroc ;

–          L’Islam de mon enfance de Nadia Zouaoui, Canada.

 

HALIMI Abdallah

Comment here