Environnement

casablanca… célébration de la journée internationale des forêts.

 Sous la présidence du Haut Commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, Dr. Abdeladim LHAFI, le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification a organisé une manifestation dans la région Casablanca Settat, le 03 avril 2019 en marge de la journée internationale des forêts.

Lors de cette manifestation, le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification a mis en exergue les efforts déployés en termes de reconstitution des écosystèmes forestiers et de conservation de la biodiversité, comme étant deux piliers fondamentaux du plan décennal 2015-2024.

 

Comme chaque année la communauté internationale célèbre la journée internationale des forêts le 21 mars, autour d’une thématique pour faire prendre conscience du rôle de la forêt comme élément central des écosystèmes naturel. Le rôle déterminant dans la préservation des ressources naturelles et d’autant plus fondamental que les risques et les menaces sur les forêts mondiales augmentent et sont amplifiés par les changements climatiques.

Dans le cadre de cette célébration autour du thème « les forêts et l’éducation », le Haut-Commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, Dr. Abdeladim LHAFI accompagné des Gouverneurs de la Province de Settat, Monsieur Brahim Abouzaid, et de la Province de Nouacer, Monsieur Abdallah Chater, a présidé cette journée qui a été marquée par une visite de la pépinière forestière de Machraa Ben Abou à Settat et du projet d’aménagement récréatif et paysager de la forêt de Bouskoura .

Dans ce sens et compte tenu de l’importance que revêt la qualité des plants pour la réussite des programmes de reboisement, de régénération et d’amélioration sylvo-pastorale, une analyse de l’ensemble de la chaîne de production de plants forestiers  a été réalisée et a concernée: i) la gestion des semences forestières, ii) la gestion des Stations Régionales de Semences (SRS) et, iii) la gestion des pépinières forestières.

Cette analyse a permis de formuler des projets d’amélioration de performance du système en question, dont la mise en exécution est en cours.

Ces projets sont structurés en 3 segments d’intervention et 6 objectifs principaux à savoir :

1-      La gestion des semences et de la production du plant forestier dont l’objectif est de conserver et gérer durablement les peuplements semenciers et améliorer la qualité des plants. Le projet de coopération technique avec le Service des forêts des États-Unis, en cours (Cas pilote à la pépinière d’azrou, visant l’adoption d’un itinéraire technique amélioré suivants les nouveaux progrès internationaux) ;

2-      La gestion des Stations de semences qui vise la création de 2 nouvelles Stations Régionales des Semences à Taza et Taroudant et l’amélioration de la gestion de la semence au niveau des stations ;

3-      La modernisation des pépinières avec la mise en place de 12 pépinières régionales de grandes capacités, permettant de produire des plus de 80% de la production nationale avec la qualité améliorée et dans, le cadre d’un système internalisé. L’état d’avancement est comme suit :

Il est à signaler qu’en plus des 9 pépinières de soutien déjà aménagés, l’aménagement des pépinières régionales suivantes est déjà lancé:

  • Pépinière Sidi Amira à Rabat pour la région de Rabat Salé Kénitra (cours)
  • El Hamri à Oujda pour la région de l’Oriental (aménagée)
  • Pépinière M’Da à Ouazzane pour la région Tétouan, Tanger AlHoceima (en cours)
  • Pépinière de Taroudant pour la région Sous Massa (en cours)

     Au titre de la compagne 2019-2020, le programme de restauration et de reconstitution des écosystèmes forestiers porte sur une superficie de 44 000 ha avec un coût de 350 millions de DH, réparti sur19 300 ha (44%) de Régénération des forêts naturelles, 17 500 ha (40%) de reboisement artificiel et 7 200 ha (16%)d’amélioration sylvopastorale.

Pour la réalisation de ce programme, la production de plants retenue porte sur un nombre de 33 millions de plants avec un coût de 45 millions de DH, dont 51% de résineux et 49% de feuillus.

Le nombre de journées de travail qui pourrait être généré par le programme de restauration et de reconstitution des écosystèmes forestiers de la campagne 2019-2020, est estimé à 4 millions Journée de Travail.

           Il est à rappeler que grâce à la stratégie menée par le HCEFLCD et aux efforts soutenus en matière de réhabilitation des écosystèmes forestiers, le couvert forestier qui était en régression avec un taux de de -1%au cours de la décennie  1990-2000 ,a connu une augmentation de +2 % durant la décennie 2000-2010,soit un gain de+3 % en couvert forestier .Ceci a permis au Maroc d’être parmi les 25 pays du monde qui ont pu relever ce défi.

      Dans un autre registre, l’éducation à l’environnement est un outil qui promeut de nouvelles valeurs et des changements d’habitudes permettant la réalisation d’actions concrètes vis-à-vis la nature.

        Dans ce sens, le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD) a lancé un ambitieux programme d’animation nature au profit des enfants en colonies de vacances et des écoliers sur l’ensemble du territoire. Concrètement, plus de 40.000 enfants bénéficient annuellement du programme des animations nature en colonies de vacances sises en forêt, et plus de 20.000 enfants bénéficient chaque année des sorties guidées en forêts urbaines et périurbaines.

Ces programmes sont le résultat de partenariats avec le Ministère de l’Education Nationale et le Ministère de la Jeunesse et des Sports, avec lesquels des conventions de partenariat sont en cours de mise en œuvre, et qui ont pour principal objectif de faire bénéficier un potentiel important d’enfants et de jeunes de programmes d’éducation à l’environnement.

         La manifestation a été clôturée par une visite de chantier de la maison de la nature et d’une opération de plantation et de sensibilisation en forêt.

 

 

Comment here