Environnement

ECOTOURISME : L’AADC ET L’AMEPN; MAIN DANS LA MAIN POUR LA PROMOTION DE L’ECOTOURISME DANS LES LES ECOSYSTEMES DE L’ACACIAS SAHARIEN

Originaire de l’Afrique tropicale ; l’Acacia Raddiana prolifère dans le Sahara Marocain en tant qu’arbre du Désert qui compte parmi les 155 espèces spontanées du genre acacia en Afrique. C’est un arbre au feuillage persistant qui pousse en sols sableux sous un climat très sec est réputé chez les nomades pour ses nombreuses vertus aussi bien pour l’homme qui utilise la gomme extraite de l’arbre pour ses qualités médicinales que pour les chameaux qui consomment ses feuilles Indispensables comme fourrage et pour les bovins qui  consomment les fruits qui ressemblent à des haricots et qui possèdent une valeur nutritive très riche en plus des utilisation du Bois de cet arbre comme bois d’énergie mais également et fréquemment dans l’artisanat. Quant à ses racines ; elles servent à la fabrication de flûtes.

A noter au passage que dans le Sahara marocain ; on compte trois espèces d’acacias à connaitre ; l’Acacias Gummifera, l’Acacias Ehrenbergiana et l’Acacias Raddiana.

A noter aussi qu’en médecine traditionnelle, l’acacia est considéré comme cicatrisant des plaies. A l’aide des feuilles pilées on fabrique une pâte suppurative qui soigne les plaies et favorise la cicatrisation et on utilise la poudre du tan de l’acacia raddiana comme excitant gastrique, traitement contre la rougeole, et pour tanner les intestins et ainsi traiter les polypes

Ceci étant dit ; il ya lieu de souligner avec intérêt que le Maroc dispose de 39 grands écosystèmes naturels répartis sur l’ensemble du territoire national. L’un des plus vastes est plus important est celui des acacias sahariens qui s’étendent sur plus d’un million d’hectares depuis la limite sud avec la Mauritanie jusqu’à la vallée de Dra au Nord et où l’acacia raddiana reste l’espèce la plus fréquente.

Aussi ; les acacias sahariens sont très peu connus par le grand public marocain de par l’éloignement de leurs aires de répartition par rapport aux grandes agglomérations urbaines et aussi, par la nature du climat atteignant des fois des températures records (50°c) en été. Pourtant ces écosystèmes sont riches en biodiversité et abritent des paysages naturels splendides.

Afin de valoriser ses écosystèmes naturels et promouvoir leur côté écotouristique, l’Association Marocaine pour l’Ecotourisme et la Protection de la Nature (AMEPN) et l’Association Akhzan pour le Développement et la Coopération (AADC) ont mené du 12 au 14 avril 2019 une mission d’identification et de mise en place du premier circuit écotouristique spécifique à l’acacia saharien dans la Province d’Assa-Zag. Ce circuit s’est matérialisé par l’inauguration de la première structure d’accueil dans la commune de Lebouirate (province d’Assa-Zag) où elle constitue le point de départ du circuit de découverte de la biodiversité, des paysages naturels et de la beauté des écosystèmes de l’acacia saharien.

Ce circuit de 18 km de randonnée sillonnant les forêts d’acacia, les étendues de sables et les vallées rocailleuses qui laissent surgir de temps à autre la « fouette queue » ; cette espèce de reptile spectaculaire. Un circuit offrant également la possibilité d’entrer en contact directe avec les troupeaux de dromadaires en mouvement.

                                                                                ABOU ZOUHEIR

 

 

 

 

 

 

Comment here