ActualitéMaroc

LE HCEFLCD ORGANISE UN ATELIER SUR : l’application et la concrétisation de la convention CITES et la loi 29.05 pour la protection de la faune sauvage confisquée du commerce illicite

         Dans le cadre du projet de protection du singe magot (Macacasylvanus) au Maroc, financé par le programme « Born To Be Wild » le Haut-commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD) a organisé en collaboration avec le Fonds International pour la Protection des Animaux (IFAW) et l’Association pour la défense et la protection des animaux (AAP), une session de formation, les 18 et 19 avril 2019 à Tanger, au profit de 50 participants du Ministère public, du ministère de la justice et du Haut-commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification (HCEFLCD) .

      L’objectif principal de cet atelier est de promouvoir l’échange, le partage, la communication et le transfert des connaissances à propos de l’application et la concrétisation de la convention CITES et la loi 29.05 pour la protection et le contrôle des flux des espèces animales et végétales sauvages.

Il est à rappeler que l’exploitation intensive de la flore et de la faune sauvages aggravée par un commerce international accru, particulièrement des espèces menacées d’extinction, ont conduit la communauté internationale à adopter un traité intergouvernemental ayant pour objet essentiel le contrôle des mouvements transfrontaliers en vue de réduire la pression illicite exercée sur lesdites espèces.

Ce traité appelé Convention sur le Commerce International de Espèces de Flore et de Faune Sauvages menacées d’Extinction (CITES), entrée en vigueur le 1er juillet 1975, est fondé sur le principe d’inscription à ses annexes d’espèces de flore et de faune sauvages menacées ou en voie d’extinction dont le commerce obéit à des règles précises définies par les dispositions de ladite convention.

Au niveau national rappelle-t-on, le Maroc a ratifiée la Convention CITES le 21 octobre 1975, et a désigné le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, qui a pour mission la préservation de la faune et de la flore nationales, Organe de Gestion qui veille à l’application stricte des dispositions de la convention à travers la délivrance de permis CITES pour l’importation, l’exportation et la réexportation des espèces en question et la coordination de ces actions avec les services de la douane.

       Il est à noter à ce titre que le Maroc à travers le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la désertification s’est investi, dans le cadre de la mise en application la loi 29/05 pour une meilleure mise en œuvre de la convention CITES, dans :

  • Le renforcement des capacités des partenaires ;
  • L’éradication du marché des espèces sauvages et des produits dérivés ;
  • La réglementation de la détention de la faune sauvage notamment pour les activités liées à la conservation du patrimoine culturel marocain ;
  • L’amélioration de la coordination avec les partenaires au niveau national et régional en matière de lutte contre le trafic illégal des espèces sauvages ;
  • Le développement d’un programme de sensibilisation à la lutte contre le commerce illégal des espèces sauvages.

                                                                            ABOU ZOUHEIR

 

 

Comment here