Régions

LA SECRETAIRE D’ETAT CHARGEE DU DEVELOPPEMENT DURABLE DONNE LE COUP D’ENVOI AU PROGRAMME NATIONAL DE FORMATION DES TRIEURS DES DECHETS DANS LA VILLE DE BENI MELLAL

Mardi dernier, la Secrétaire d’Etat chargée du Développement Durable, Nezha El Ouafi accompagnée du Wali de la Région de Béni Mellal/Khénifra, Gouverneur de Béni Mellal et le Président de la Région de Béni Mellal/Khénifra a présidée les travaux d’une rencontre d’échange relative aux programmes, réalisations et perspectives d’opérationnalisation de la Stratégie Nationale de Développement Durable au niveau du Territoire de la région de Béni Mellal/Khénifra.

Lors de cette rencontre ; deux conventions de partenariat ont été signées dont la première est une convention cadre concernant l’environnement et le développement durable  et la seconde une convention pour la réalisation d’une station de traitement des déchets liquides notamment les margines à Zaouiat Echikh.

Par la même occasion, Mme Nezha El Ouafi a donné le coup d’envoi officielle au programme national de la formation des chiffonniers et présida la cérémonie de distribution d’un lot d’équipement de sécurité personnelle au profit de ces dernier ainsi qu’un lot de matériels informatiques et audio visuel au profit de club d’environnement des établissements scolaire.

Dans son mot introductif, prononcé lors de cette rencontre d’échange relative au programmes et réalisations et les perspectives d’opérationnalisation de la Stratégie Nationale de Développement Durable au niveau des Territoires, la Secrétaire d’Etat chargée du Développement Durable a exprimé sa joie pour sa présence encore une fois dans une région afin de s’enquérir de l’état d’avancement des projets de l’environnement et du développement durable au niveau de la région et de discuter avec les différents acteurs les possibilités d’accélération des différents chantiers et les contraintes et défis vécus afin de les surmonter et d’établir une feuille de route des priorités de la région.

Elle a profité de cette rencontre afin de rappeler le contexte national favorable et les orientations royales qui guident les réalisations du Maroc éventuellement en matière de préservation de ressources et de développement durable de manière globale et en matière de lutte contre le changement climatique en particulier ; ce fléau qui est devenu une priorité internationale, en témoigne le rapport du Forum de DAVOS souligne Madame EL OUAFI a répertorié les phénomènes météorologiques extrêmes, les catastrophes naturelles et l’échec de la politique environnementale parmi les plus grands dangers pour 2019.

Ainsi, avait-elle conclu, le développement durable est une priorité qui s’impose et c’est pourquoi le Royaume s’est doté d’une Stratégie de Développement Durable qui a été adoptée en juin 2017 et qui est le sujet d’opérationnalisation au niveau national et territorial. Avec 19 Plan d’Action de Développement Durable Sectoriels (PADDs) approuvés sur les 21 PADDs, le Maroc poursuit les avancées réalisées en matière de programmes de mise à niveau environnementale.

Ainsi et matière de gestion des déchets ménagers, le Programme National de Gestion des Déchets PNDM a permis de réaliser 44 Plan Directeur de gestion des déchets et 25 décharges contrôlées dont 22 sont en phase de conversion en Centres d’Enfouissement de Valorisation des déchets (CEV) et il est prévu atteindre 50 CEV à l’horizon 2022. Le PNDM a permis également la réhabilitation de 49 décharges sauvages à ce jour. Ce programme est renforcé aujourd’hui par le nouveau programme de réduction et de valorisation des déchets qui va permettre le développement des filières de valorisation des déchets et contribuer à l’économie verte et inclusive et augmenter le taux de recyclage à 20% et de valorisation à 30 %.

En matière d’assainissement liquide, le nouveau Programme d’Assainissement Liquide Mutualisé va permettre la valorisation d’Un milliards m3 d’eau usée et ce nouveau programme va impliquer de nouveaux acteurs partenaires du SEDD et qui sont le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement et le Ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau.

Pour ce qui est de la qualité de l’Air, rajoute Madame EL OUAFI, le nouveau Programme National de l’Air (PNAir) va permettre, grâce aux stations de mesures, le suivi de la qualité de l’air et la prise de dispositions pour améliorer la qualité de l’air et atténuer les effets de cette pollution silencieuse.

D’autres part, affirme EL OUAFI, la préservation de l’environnement est conditionnée aussi par l’implication et la mobilisation des acteurs et par la prise de décision au moment opportun.

 

A signaler enfin que les travaux de cette journée ont connu la présentation des chantiers de développement durable au niveau de la région Beni Mellal Khénifra et la Stratégie Nationale de Réduction et de valorisation des déchets.

Ces présentations ont été suivies par la signature d’une convention cadre de partenariat entre le Secrétariat d’état chargé du Développement Durable, la Wilaya de Beni Mellal-Khénifra, et le Conseil de la Région de Beni Mellal – Khénifra. Cette convention qui va permettre d’instaurer les bases d’un cadre de partenariat contribuant à l’opérationnalisation de la SNDD au niveau du Territoire et proposant une feuille de route régionale de Développement durable. Elle facilitera aussi l’échange de l’information environnementale et la prise en compte de l’environnement et le développement durable dans les différents Plans et Stratégies de développement.

Quant au Protocole signé il vise la réalisation d’une station de traitement des déchets liquides ‘margines des unités de trituration de la Commune Zaouia Cheick. Ce protocole stipule la réalisation d’une étude technique (assurant le foncier, des bassins de collecte des margines, des camions citernes pour transporter les margines….), soit un montant global de 6,2 Millions de Dh avec une contribution du SEDD de 1,12 Million de Dh.

C’était aussi une occasion de donner le coup d’envoi du lancement de la formation des trieurs de déchets et de distribution des Equipements de Protection Individuels. Cette formation qui va concerner dans la première phase 300 trieurs des villes de Beni Mellal, Tanger, Meknès, Marrakech Ifrane.

Les activités de l’après-midi ont débuté par la visite du site du Centre de Tri et de Valorisation des déchets de Beni Mellal. Des explications ont été fournies et ont permis de prendre note de l’état de fonctionnement du Centre de Tri et de Valorisation des Déchets de Beni Mellal.

Le CEV est étalé sur une surface de 31,5 Ha. Il reçoit environ un tonnage de plus de 200 T/j (168 de la Ville de Beni Mellal et 40 des autres communes).

Il s’agit de 5 casiers et une station de traitement du lixiviat par osmose inverse. Le CEV à travers son centre de tri permettra la valorisation énergétique par mise en place de torchère d’extraction du biogaz et une valorisation matière de 32 % compostage outre le broyage, Combustible solide de Récupération (CSR) et compactage respectivement du plastique, du carton et de l’aluminium.

Il est à noter que ce CEV dont les travaux ont atteint 30 % avec une contribution financière du SEDD de 51, 65 Millions de DH, va permettre l’intégration de 62 employés, des trieurs qui vont pouvoir travailler dans des conditions meilleures.

Par ailleurs, il convient de retenir que le SEDD a commencé la procédure pour bénéficier du financement du le Fonds Vert Climat à travers le soutien des unités de tri et de valorisation des déchets.

                                                                               ABOU ZOUHEIR

 

 

Comment here