ActualitéMonde

ONU Changements climatiques : Concours vidéo mondial de la jeunesse 2019 : Jeunes Marocains à vos caméras

Les secrétariats respectives de la Convention sur la diversité biologique(CDB), la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD), en partenariat avec le Programme de Micro Financements (PMF) du Fonds pour l’Environnement mondial (FEM), mis en œuvre par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et la Television for the Environment (tve) organisent la 5ème édition Concours mondial de vidéos pour la jeunesse appelés à proposer des solutions positives autour de trois thèmes à savoir:

  • Des solutions fondées sur la nature pour l’alimentation et la santé humaine
  • Des villes et des actions locales pour lutter contre le changement climatique ;
  • Des solutions fondées sur la nature pour concilier l’utilisation des terres pour les populations et les écosystèmes.

Cette cinquième édition du concours de vidéos vise à mobiliser les jeunes du monde entier autour du Sommet Action Climat convoqué en septembre par le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres.

Un gagnant par catégorie sera sélectionné au terme de ce concours et  les trois lauréats assisteront à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP25) prévue à Santiago, au Chili, en décembre 2019. Les vidéos gagnantes seront projetées devant un public international lors de la conférence et les réalisateurs en herbe auront la possibilité de travailler avec l’équipe du département communication de l’ONU Changements climatiques, et de couvrir les temps forts de cette conférence.

« Les jeunes sont de puissants agents de changement », a déclaré Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de l’ONU Changements climatiques (CCNUCC). « J’attends avec impatience de voir leur énergie et leur créativité se refléter dans les trois thèmes du concours de cette année, que nous avons élaborés en partenariat étroit avec la Convention sur la lutte contre la désertification et la Convention sur la diversité biologique. J’ai également hâte d’entendre les voix de ces jeunes, à bien des égards, créatives et percutantes, lors du Sommet de l’action sur le climat de septembre et à la conférence de décembre sur les changements climatiques au Chili », avait-elle ajouté.

Pour la Secrétaire exécutive de la Convention sur la diversité biologique (CDB), Cristiana Paşca Palmer : « Les jeunes ont la capacité d’influencer les adultes et de les convaincre d’agir maintenant, et avant qu’il ne soit trop tard. Ils ont le dynamisme et la motivation pour aider à trouver des solutions aux défis environnementaux et transformer des habitudes néfastes en actions bénéfiques pour la vie sur terre. La CDB a toujours encouragé les jeunes à agir et à apporter des solutions novatrices et créatives pour la biodiversité. J’ai hâte de travailler avec nos conventions sœurs pour diffuser les messages des jeunes sur les trois thèmes du concours a l’ensemble des acteurs, à tous les niveaux. »

Quant à Ibrahim Thiaw, Secrétaire exécutif de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD), il a déclaré que « de plus en plus de jeunes s’inquiètent de la dégradation de l’environnement. Leurs propositions pour résoudre des problèmes environnementaux apparemment insolubles dépassent souvent notre imagination. Avec ce concours vidéo, nous verrons le monde à travers leurs yeux et nous nous en inspirerons pour protéger et restaurer des terres et des écosystèmes précieux afin d’assurer notre survie à tous aujourd’hui, tout en assurant leur propre avenir. »,

A noter que les participants à ce concours international  des vidéos pour la jeunesse doivent être âgés de 18 à 30 ans et son appelé à soumettre une vidéo d’une durée maximale de 3 minutes au plus tard le 28 juillet 2019 sur l’un des thèmes décrits ci-dessus concernant des solutions fondées sur la nature et l’action climatique locale.

Dans ce cadre donc, Les vidéos de la catégorie Solutions fondées sur la nature pour l’alimentation et la santé humaine peuvent présenter des initiatives visant à préserver les terres et les ressources en eau pour la production alimentaire, à protéger les sources d’eau propre, à produire et à consommer des aliments sains riches en vitamines et en minéraux et à soutenir les cultures vivrières et les savoir-faire traditionnels. Il peut s’agir, par exemple, de la production locale de fruits et légumes variés, de pratiques de pêche durables, de la réduction des déchets alimentaires et du compostage des déchets alimentaires, de la réduction de l’utilisation de pesticides et d’engrais, de campagnes visant à modifier les comportements et liés à la consommation durable et de la réduction des plastiques à usage unique.

Dans la catégorie Solutions fondées sur la nature pour concilier utilisation des terres pour les populations et les écosystèmes, les films peuvent porter sur la restauration de paysages, de forêts, d’habitats naturels et d’écosystèmes, en plus des thèmes relatifs à la réduction des émissions dues à la consommation durable, au soutien aux peuples autochtones pour protéger leurs terres ancestrales, au recours à des méthodes de gestion durable des sols, traditionnelles et innovantes, et au soutien à des systèmes de production alimentaire durable pour améliorer la terre et sa biodiversité.  Une sélection de ces vidéos sera présentée lors de la 14e session de la Conférence des Parties à la Convention de la CNULCD, qui se tiendra du 2 au 13 septembre à New Delhi, en Inde.

Pour la catégorie Villes et actions locales pour lutter contre le changement climatique, les vidéos peuvent présenter des initiatives qui font campagne pour inciter à des changements de comportement, qui mettent en place des modes de transports plus durables, qui produisent localement des marchandises et des denrées alimentaires, qui offrent des services aux personnes affectées par le changement climatique, qui réduisent la consommation d’énergie dans les bâtiments, qui se réapproprient les espaces verts, qui créent de la richesse à partir de déchets ou qui mettent en œuvre des principes d’économie partagée.

Des jurys composés de représentants des trois secrétariats présélectionneront une courte liste de vidéos dans chaque catégorie en fonction des critères de contenu, d’innovation, d’originalité, d’impact et d’expertise technique. Et les vidéos présélectionnées seront ensuite publiées en ligne pour être soumises au vote du public.

L’édition 2019 du Concours mondial de vidéo pour la jeunesse est organisée avec le soutien de la Fondation BNP Paribas et le concours sera mis en œuvre par l’intermédiaire de la plate-forme tve.

                                                                              ABOU ZOUHEIR

 

Comment here