Environnement

Célébration de la Journée Mondiale de la Biodiversité La loi 29-05 et la convention CITES Au cœur des débats d’une réunion d’information Organisée à Kenitra

La Direction Régionale des Eaux et Forêts et de la Lutte contre la Désertification du Nord-Ouest sise Kenitra a organisé, Mercredi 29 mai 2019 ; une réunion d’information sur la mise en œuvre de la convention sur le commerce international des espèces de flore et de faune sauvages menacées d’extinction (CITES) et la loi 29.05 relative à la protection des espèces de flore et de faune sauvages et au contrôle de leur commerce et ce, en commémoration de la journée internationale de la Biodiversité.

Cette rencontre, avait comme objectif principal de permettre aux intervenants, d’une part, d’échanger, d’approfondir et d’enrichir leurs connaissances autour des dispositions de la CITES et de la loi 29.05, et d’autre part, de souligner l’importance de l’application desdites dispositions pour faire face à certaines activités illégales qui constituent des menaces sur les espèces de flore et de faune sauvages, particulièrement le commerce illicite.

Conscient de la nécessité d’adopter des mesures pour la lutte conte le commerce illégal des espèces de flore et de faune sauvages, le Maroc, pays riche en biodiversité et qui se distingue par sa position géographique privilégiée, lui conférant un statut de zone de transit par excellence de l’Afrique vers l’Europe, a adopté, en 2011, la loi 29.05 et en 2015 son décret d’application. Cette loi, entrée en vigueur en 2016, vise à renforcer le cadre juridique nationale en matière de protection des espèces de flore et de faune sauvages et à répondre aux engagements internationaux du pays, notamment les recommandations de la convention CITES.

Les premières indications de l’application de ladite loi précise-t-on ; ont donné lieu à des poursuites judiciaires auprès des différents tribunaux. Ces infractions concernent principalement la détention illégale et le commerce illicite des espèces de flore et de faune sauvages, telles que les singes, les chardonnerets, l’anguille, les reptiles, les perroquets et d’autres.

      Cette rencontre à laquelle ont pris part les organismes intervenant dans la mise en œuvre de la loi 29-05 dont la Direction Régionale de la Douane, la campagne régionale de la gendarmerie royale, l’Office du Port, la Délégation Provinciale de la Pêche Maritime, le service concerné au niveau de la Province de Kénitra, a constitué une occasion pour les participants pour discuter des différents aspects et modalités qui pourraient contribuer à une meilleure application des dispositions de ladite loi.

Mohammed Drihem

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment here