Régions

LA VILLE D’EL JADIDA CELEBRE LA JOURNEE MONDIALE DE L’ENVIRONNEMENT ET ORGANISE UNE RENCONTRE D’ECHANGE

En célébration de la Journée Mondiale de l’Environnement et dans le cadre de la poursuite du suivi des réalisations des programmes et projets de l’Environnement et du Développement Durable au niveau des différentes régions du Royaume, la secrétaire d’état au développement durable accompagné du Gouverneur d’El Jadida a présidé mercredi 12 juin 2019 ; les travaux d’une rencontre d’échange organisée au siège de la préfecture d’El Jadida.

Lors de cette rencontre, Nezha El Ouafi a prononcé une allocution dans laquelle elle a rappelé le contexte actuel qui coïncide avec la célébration de la Journée Mondiale de l’Environnement soulignant les engagements du Maroc sous les hautes orientations de Sa Majesté Mohammed VI qui a participé au Sommet de la Terre en 1992. En effet, le Maroc est considéré pionnier en la matière par rapport à des pays de la région.  Toutefois, rajouta-t-elle, il faut reconnaitre quelques défis et rendre les contraintes des opportunités de développement durable et d’investissement vert et inclusif.

Pour ce qui est de la Région de Casa-Settat, la Secrétaire d’Etat a souligné que, le SEDD a réalisé, avec ses partenaires, le Plan Régional de lutte contre le Réchauffement Climatique et le Plan Régional de préservation de l’environnement. En effet, avait-elle ajouté; la région se dotera bientôt d’une Stratégie Régionale de Développement Durable. Par ailleurs, le SEE a contribué aussi à l’opérationnalisation de programmes de mise à niveau environnementale, notamment le Programme National d’Assainissement Liquide (PNA), soit une contribution financière de 385,4 Million de DH pour réaliser des projets réalisés d’assainissement liquide au niveau d’El Jadida, Azemmour, Ouled Frej…. et d’autres programmés à Bir El Jedid, Sidi Ismail et Moulay Abdessalam.

Pour ce qui de la gestion des déchets, Mme Nezah El Ouafi a rappelé que, la Stratégie Nationale de Développement Durable s’articule autour de la transition vers une économie verte et inclusive à l’horizon 2030. A titre d’information, il a été rapporté que la valorisation des déchets à travers le recyclage et la production de la matière organique et la valorisation énergétique à travers du Biogaz et les combustibles alternatifs présente un gisement estimé à 20 Milliards de Dollars Américains à l’horizon 2050, ce qui explique l’intérêt croissant accordé à la gestion des déchets.

Aussi ; EL OUAFI a souligné l’intérêt accordé au Programme National de Gestion de déchets réalisé en partenariat avec le Ministère de l’Intérieur à travers l’opérationnalisation et le financement dudit programme par la réalisation du Plan Directeur de la Ville d’El Jadida, le Plan Directeur Régional de gestion des déchets industriels, médicaux et pharmaceutiques non dangereux, des déchets ultimes, agricoles et inertes. Une convention relative à la réalisation d’un Centre d’Enfouissement et de Valorisation des déchets (CEV) d’El Jadida est en cours de préparation. Au total, le budget alloué à la région relativement à la gestion des déchets est estimé à 56,5 Million de Dirhams.

Pour ce qui est de la qualité de l’Air, affirme la Secrétaire d’Etat, le SEDD a lancé avec les différents partenaires nationaux, notamment la Fondation Mohamed VI pour l’Environnement, le Ministère de l’Industrie et le Ministère de l’Intérieur, le Programme National de l’Air (PNAir) ; un programme ambitieux qui vise le renforcement du Réseau de surveillance de la qualité de l’air et mettre les différentes dispositions d’ordre technique et juridique nécessaires afin d’améliorer sa qualité.

Il est à signaler qu’en 2011, le SEDD a réalisé le Cadastre de l’air de la ville d’El Jadida (base de données évolutive et Plans de réductions d’émission de GES de polluants de l’air de sources fixe et mobile. Aussi et en 2016, a été créée le comité régional de suivi de la qualité de l’air et la signature d’une convention de mise à niveau environnementale du secteur de la poterie avec un appui financier de l’ordre de 3 Millions de Dh pour l’acquisition de fours à gaz au profit des potiers.

Consciente du rôle fort important de l’éducation à l’environnement, Mme EL OUAFI a insisté sur la nécessité d’opérer une culture de respect des écosystèmes et de préservation des ressources naturelles, et ce à travers la mise en place des clubs de l’environnement au niveau, notamment des établissements scolaires, la formation des eco animateurs, des membres de la société civile, des collectivités territoriales, ces derniers qui sont les acteurs les plus concernés par l’opérationnalisation de la Stratégie Nationale de Développement Durable au niveau du territoire et en respect de la loi Cadre 99-12 portant Charte Nationale de Développement Durable (CNDD).

Au terme de cette rencontre marquée par un débat fructueux et constructif, Mme EL OUAFI a pris 4 décisions pour résoudre la problématique des déchets au niveau des décharges de Moulay Abdellah, Azzemour et El Jadida et a donné ses instructions pour assurer le suivi et surmonter les difficultés dès le lendemain de cette rencontre.

                                                                             Mohammed Drihem

Comment here