ActualitéMaroc

Le Maroc a reçu le Premier Prix d’Excellence de la région Nord-Africaine en matière de protection de la nature.

Dans le cadre de la préparation du Congrès mondial de la nature prévu par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en 2020 à Marseille (France) ; cette dernière a organisé un Forum Régional de Conservation en Afrique du Nord du 24 au 26 juin dernier à Monastir (Tunisie), avec la participation du Royaume du Maroc,

Selon ces initiateurs, ce Forum régional est une occasion unique pour les membres et partenaires nord-africains de l’UICN d’identifier les questions et priorités clés de la biodiversité dans la région, dans le but d’influencer le prochain Programme de l’UICN (2021-2024) et le processus de l’après-2020.

Le forum régional de conservation ajout-t-on ; est une étape de préparation du Congrès mondial de la Nature, organisé tous les quatre ans par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature et regroupe plus de 1300 membres, gouvernementaux et non gouvernementaux et l’Afrique du Nord est l’une des 3 sous régions de l’Afrique faisant parties de cette institution mondiale. Elle regroupe le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Lybie et l’Egypte.

Ce forum a été l’occasion notamment ; pour les membres de cette région d’élaborer et de valider le programme d’action de la phase 2020-2024 qui sera adopté lors du Congrès Mondial prévu à Marseille en juin 2020.

La région de l’Afrique du Nord regroupe 34 membres au sein de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, dont 13 membres du Maroc, 12 de la Tunisie,4 membres de l’Egypte, 3 membres de l’Algérie et 2 de la Lybie. Ces membres constituent la force de proposition pour mettre en place des visions nationales et des stratégies régionales pour la contribution à la conservation du patrimoine naturel de cette région étant à la fois nord-africaine et méditerranéenne.

En marge des travaux de ce Forum bien réussi à Mounastir (Tunisie), le premier prix d’Excellence de la Commission Mondiale de l’Education et de la Communication de la Région de l’Afrique du Nord a été remis à M. Brahim ABOUELABBES, Ingénieur écologiste en reconnaissance à ses contributions à l’éducation et à la communication pour la conservation de la nature au Maroc.

A cette occasion ; il y’a lieu de rappeler que la Commission Mondiale de l’Education et de la Communication a mis en place son Prix d’Excellence à décerner aux meilleures personnes ayant contribué aux efforts de conservation de la nature et les forums mondiaux de conservation sont les événements qu’a choisi cette commission pour remettre ces distinctions aux nominés qui ; à la différence des autres prix, ils sont proposés par des personnalités et des membres et non pas par eux-mêmes.

Aussi ; il y’a lieu de signaler que ; si le Maroc a été primé au niveau de l’Afrique du Nord, c’est parce que le choix a été unanimement convergé vers la personne de M. Brahim ABOUELABBES qui est un acteur connu au sein de la communauté des écologistes du Maroc et d’ailleurs. Ses contributions depuis les années 90 ont pu mettre en exergue les notions d’aires protégées, des Zones humides et des Sites d’Intérêt Biologique et Ecologique qu’il a largement lié aux concepts d’écotourisme.

L’action de Brahim Aboulabbes a commencé par la réserve de Merja Zerga avec le PMF-FEM-WWF, puis a créé le premier écomusée d’une forêt au Maroc, en l’occurrence l’écomusée de la foret de la Maâmora, auquel a également associé le premier aménagement d’une forêt péri-urbaine.

Sur le plan professionnel, il a coordonné entre 2002 et 2004 la création de cinq parcs nationaux (Al Hoceima, Talassemtane, Ifrane, HAO et l’extension de Tazekka), et en 2006 la création du parc national de Khenifiss. Il a milité aussi pour l’ouverture de son département sur la société civile en encourageant la gestion déléguée d’une aire protégée qui est la réserve de Sidi Boughaba devenue une référence du partenariat. L’implication des ONG dans la cogestion des ressources naturelles a connu également une avancée entre 2002 et 2007 à travers sa coordination du Programme de Petits Dons dans le cadre du projet GEF de gestion des aires protégées. Ce programme a financé une centaine de micro-projets dans plusieurs parcs et sites naturels du Royaume.

Brahim ABOUELABBES est président fondateur de l’Association Marocaine pour l’Ecotourisme et la Protection de la Nature. Il est parmi les premiers acteurs associatifs à faire de l’éducation environnementale une priorité dans tous ses programmes d’action, et promouvoir écotourisme pour valoriser, conserver et développer les zones rurales. Il a créé à cet effet en 2016, la première école de l’éducation environnementale et de l’écotourisme dans le parc national d’Ifrane ayant fait bénéficié, pour la première fois au Maroc, plus de 5000 enfants du monde rural, des sorties pédagogiques et éducatifs.

Après ce long parcours professionnel et associatif dédié spécialement à la conservation de la nature et à la valorisation de la biodiversité, et une conviction confirmée et constante pour marquer sa contribution de préservation des écosystèmes naturels par des actions concrètes et pragmatique sur le terrain à travers un militantisme sans relâche, M. Brahim ABOUELABBES, Ingénieur écologiste a été ainsi gratifié en recevant ce premier prix d’Excellence bien mérité de la Commission Mondiale de l’Education et de la Communication de la Région de l’Afrique du Nord, en reconnaissance à ses contributions à l’éducation et à la communication pour la conservation de la nature.

Mohammed Drihem

 

 

 

 

Comment here