ActualitéMonde

Plus de 40 experts de la Méditerranée occidentale explorent les moyens de travailler ensemble pour un avenir durable de la région.

Plus de 40 experts et représentants des groupes de réflexion et des institutions diplomatiques des États membres du dialogue 5 + 5 (l’Espagne, la France, le Portugal, l’Italie, Malte, le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie, la Libye et la Tunisie) ont discuté des moyens susceptibles de développer et de promouvoir un modèle socioéconomique respectueux de l’environnement et durable pour la région et ce, lors du 4ème forum Med Think 5 + 5, tenu à Malte, les 1-2 juillet 2019.

Lors de cette 4ème édition du forum initiée par l’Institut européen de la Méditerranée (IEMed), le Secrétariat du réseau MedThink 5 + 5 et l’Union pour la Méditerranée (UpM) en collaboration avec le ministère des Affaires étrangères et de la promotion du Commerce de Malte et de l’Académie méditerranéenne d’études diplomatiques (MEDAC) sous le Thème : « Encourager les alliances innovantes en Méditerranée occidentale. Un bassin d’opportunités pour un avenir durable », les participants ont exploré le rôle unificateur du dialogue 5 + 5 pour permettre une coopération euro-méditerranéenne plus complète et la formation de nouvelles alliances au sein du dialogue 5 + 5 et de la région méditerranéenne en général.

Les questions soulevées et débattues par les participants aux travaux de ce Forum ; étaient alignées avec les engagements pris pour une Méditerranée plus durable et plus innovante, lors du Sommet des Deux Rives récemment tenu à Marseille avec la participation des ministres des Affaires étrangères du Dialogue 5 + 5, réaffirmant le rôle central du Dialogue 5 + 5 dans le renforcement de la coopération entre les deux rives de la méditerranée.     Dans son allocution d’ouverture des travaux du Forum ;  M. Carmelo Abela, ministre des Affaires étrangères et de la Promotion du commerce de Malte, a déclaré que « Lla Méditerranée a toujours été et reste au cœur de la politique étrangère de Malte. Le thème de notre forum ne pourrait pas être plus pertinent à la lumière du scénario actuel et des nombreux défis à relever dans la région, l’Europe et la Méditerranée doivent adopter une approche pragmatique, dans le cadre d’une géométrie variable, car cela conduirait finalement à la confiance – la construction dans la région élargie d’une structure de coopération plus marquée et plus efficace ».      Pour sa part, Mme Ana Santos Pinto, Vice-Ministre de la Défense du Portugal, a souligné lors de son intervention que «Deux aspects principaux doivent être intégrés aux travaux du Dialogue 5 + 5 pour réduire les risques de sécurité dans la zone du 5 + 5. Le premier est la politique à long terme de développement régional social et économique ; et le second concerne les mesures à court terme pour lutter contre les problèmes de sécurité régionale. »      De son côté, Miguel García-Herraiz, Secrétaire Général Adjoint de l’UpM, a déclaré que « Le Dialogue 5 + 5 offre un modèle de coopération politique avancée dont le dynamisme politique actuel fournit un modèle précieux pour des efforts de coopération plus larges dans l’ensemble de la région méditerranéenne.»      A noter enfin que depuis sa création en mai 2016, les groupes de réflexion de la Méditerranée occidentale ont formé une alliance solide connue sous le nom de réseau Med Think 5 + 5, qui a déjà organisé trois forums annuels et plusieurs séminaires thématiques réunissant des experts de la région et au-delà, dans le but d’analyser les déterminants de la sécurité et de la stabilité régionales, ainsi que du développement économique et humain.                                                                                    Mohammed Drihem

Comment here