Culture

Clôture de la 1ére édition du festival de culture et art de Sidi Ifni

C’est avec des rythmes du sud marocain et de la poésie arabe  Hassani que le rideau est tombé sur la 1ére  édition du festival de culture et art de Sidi Ifni. Une soirée exceptionnelle à laquelle ont pris part des artistes locaux ainsi qu’un groupe homogène de Meknès, connu par leur répertoire musical et leur style qui réunit entre musique occidentale et marocaine et à laquelle a assisté Hassan  Sidki, gouverneur de la province de Sidi Ifni, Brahim Boulid, président du conseil provincial et différents responsables des services internes et externes ainsi que des représentants de la société civile.

Une édition bien réussie et pour laquelle tous les intervenants ont fait preuve de bonne volonté, d’engagement et de parfaite coordination. Ainsi, au cours de ces cinq jours, la ville de Sidi Ifni a été sous les lumières, célébrant dans la joie et la gratitude l’écoulement d’un demi siècle de son retour au pays.

Enfin, il serait difficile de décrire tous ces moments et ces émotions exprimées par les différentes personnalités qui ont honoré par leur présence cette édition et en tête le ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le secrétaire du haut commissariat de la résistance et des anciens combattants et finalement des différents artistes qui ont animé les soirées musicales à commencer par  la Diva de la chanson marocaine Latifa Raefat, le chanteur préféré de tous les marocains Said Senhaji, la militante Raissa Fatima Tabaamrant et l’étoile du Sahara Saida Charaf et autres artistes renommés comme les Izenezarn, etc.

Cependant, ce qui distingue cette première édition, c’est l’intérêt accordé au côté social et à  la promotion de la ville  et   à cet égard, la délégation de la santé a dédié une journée à la circoncision  des enfants dont le nombre a atteint une douzaine, en plus d’un dépistage du cancer du sein en partenariat avec l’association Chifae pour l’aide des patients atteints du cancer au profit des femmes dans une situation précaire venues des villages Mesti et Tighirt et dont le nombre a été de 19 cas, tous ayant reçu une mammographie gratuite. Une opération à laquelle ont pris part des membres de ladite association ainsi qu’un staff de l’hôpital de Sidi Ifni.

A noter également le lancement de nouveaux autobus qui vont assurer la liaison entre Sidi Ifni et les villages avoisinants ainsi que d’autres projets structurants.

Enfin du point de vue organisationnel, cette édition a été distinguée par le rôle joué par les autorités toutes branches confondues et surtout par la présence du gouverneur en personne qui  a tenu à suivre toutes les étapes de cette édition et  veiller à ce que la sécurité, l’ordre et finalement la bonne ambiance règnent sur cet événement marquant de l’histoire de la ville.

Enfin, il faut signaler que le côté artistique et culturel a été présent avec force dès le  lancement de cette grande cérémonie et ce par la pièce théâtrale jouée par la troupe…….ainsi que le carnaval organisé par la délégation de l’éducation en coordination avec celle de la jeunesse et des sports.

In fine, cette première édition a laissé un impact positif aussi bien chez les participants, les organisateurs, les sponsors et le public qui a suivi cette grand e manifestation qui a joui entre d’une couverture médiatique au niveau local, régional et national.

La soirée de la clôture a connu aussi la remise des trophées pour les gagnants des différences compétitions que ce soit au niveau de la Fantasia, des sports et les  meilleurs stands ainsi que des hommages rendus aux différents comités qui ont contribué de loin ou de près à l’organisation de cet événement. Comme on a aussi rendu un vif hommage aux  responsables de différents services et délégations, symbole de reconnaissance de leurs efforts et leur parfaite  contribution dans la réussite de cette édition.

Mohamed Laghouizi.

 

 

Comment here