Culture

SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAGESTE LE ROI MOHAMMED VI LE 3ème FESTIVAL AJDIR IZOURANE organisé sous le thème : « Le patrimoine immatériel amazigh….levier de la pérennité du développement »

 

La ville de Khénifra et le site d’Ajdir seront au rendez-vous avec la 3ème édition du  FESTIVAL AJDIR IZOURANE d’été prévu du 23 au 27 juillet 2019 prochain comme annoncé par Pr Lahcen Chilasse ; président de l’Association Ajdir Izourane pour la culture amazigh l’organisatrice de l’évènement.

Selon Lahcen Chilasse qui intervenait lors d’une conférence de presse organisée, mercredi dernier, par son association au siège de la chambre de commerce et de l’industrie de Khénifra en vue de présenter le Programme de cette nouvelle édition ; cette dernière est organisée cette année sous le Haut Patronage de S.M. Le Roi Mohammed VI et aura pour thème : « Le patrimoine immatériel amazigh….levier de la pérennité du développement ». Elle sera repartie sur deux périodes dont la première en été du 23 au 27 juillet prochain et la seconde en automne les 17 et 1 8 octobre 2019 ; la plus intéressante pour l’association ; puisqu’elle coïncide avec le Discours Royal historique de S.M. Le Roi Mohammed VI à Ajdir et avec la naissance de l’IRCAM. Ce choix n’est pas fortuit, avait-il ajouté, mais dicté par les aléas climatiques qui, en automne, risquent d’entraver à Ajdir la réussite du volet festif du festival qu’on a prévu pour l’été puisque l’animation socio-économique et touristique que connait la ville de Khénifra en cette saison permet la réussite de ce volet.

Le festival Ajdir Izourane a pour objectifs de préserver et promouvoir le patrimoine culture et civilisationnel amazigh riche et varié de la région de Khénifra ainsi que le développement socio-économique de Khénifra et sa région avait-il précisé.

Le Festival d’Ajdir Izourane avait il ajouté,  vise à promouvoir et à faire connaitre aussi ; les richesses culturelles et naturelles de la ville de Khénifra et sa Région, ses potentialités civilisationnelles et touristiques et la richesse de son patrimoine immatériel.

Les nouveautés de cette édition selon Lahcen Chilasse résident d’abord, dans la confiance placée en nous et en ce festival par deux grandes institutions que sont le ministère de la culture et le Haut commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération qui ont accepté d’être nos partenaires cette année aux cotés d’autre partenaires privés ainsi que la forte participation de deux grandes associations nationales de recherche que sont Association nationale de géographie marocaine et Association des économistes marocains et qui ont accepter de participer avec nous à la réussite de deux conférences sciatiques prévue au programme notamment sur  « La valorisation de la mémoire historique et le développement économique de la montagne : Le Moyen Atlas comme exemple »

Pour sa part, Mr Hadri  le Directeur du Festival Ajdir Izourane chargé de la présentation du programme de cette troisième édition ; il a souligné qu’après la cérémonie d’ouverture prévue a Ajdir le 23 juillet avec les mots d’ouvertures des partenaires, la présentation d’un film documentaire sur l’instrument de l’Outar entre autres en plus de la fantasia et d’une soirée artistique, le programme de cette 3ème édition prévoit deux autre grandes soirées dans le site d’Ajdir et Deux autres grandes soirées artistiques au champs de course de la ville de Khenifra . Ces différentes soirées précisa-t-il ; seront animées par plusieurs groupes et troupes musicaux de renommée nationales dont les groupes respectifs et entre autre ceux de Ali Azelmat, faiza atlas, najat aatabou, mimoune ourahou, mustapha oumguil, cherifa kersite, khadija atlas, douzi, ghafouli, aicha maya, abdellah rouicha, ahouzar, tachinouite, rabeh mary wary, khalid naciri, houssa, bouazza arbi et bien d’autre groupes.

Les journées du festival d’été seront animées par des groupes de fantazia et des troupes d’ahidouss à Ajdir alors que le volet scientifique sera marqué par l’organisation de la conférence sur le thème de: « La valorisation de la mémoire historique et le développement économique de la montagne : Le Moyen Atlas comme exemple »

 

                                                                             ABOU ZOUHEIR

Comment here