ActualitéMonde

UNION POUR LA MEDITERRANNEE : Les Nouveaux Secrétaires Généraux Adjoints Prennent leurs fonctions au sein de l’Union pour la Méditerranée

Suite à la décision prise à l’unanimité des 43 États membres de l’Union pour la Méditerranée, les Diplomates Marisa Farrugia (Malte), Isidro Antonio González Afonso (Espagne) et Grammenos Mastrojeni (Italie) ont été installé dans leurs fonctions de Secrétaires généraux adjoints auprès de l’Union pour la Méditerranée (UpM) et ce ; le Mardi 10 septembre 2019 à Barcelone (Espagne).

Dans une allocution prononcée à cette occasion ; le Secrétaire Général de l’UpM, Nasser Kamel, a exprimé sa gratitude aux Secrétaires Généraux Adjoints sortants, Jorge Borrego (Énergie et Action pour le climat), Miguel García-Herraiz (Eau, environnement et économie bleue) et Laurence Païs (Affaires civiles et sociales) pour l’engagement, le travail remarquable et le leadership qui les ont amenés à obtenir des résultats significatifs pour la région dans leurs domaines de travail respectifs.

Selon un communiqué de l’UpM parvenu à la rédaction ; « le Secrétaire Général de l’Union pour la Méditerranée est assisté de six secrétaires généraux adjoints chargés de divisions opérationnelles à connaitre : Les Affaires sociales et civiles ; le Développement des entreprises et l’emploi ; l’Énergie et l’action pour le climat ; le Transport et le développement urbain ; l’Eau, l’environnement et l’économie bleue ; et l’Enseignement supérieur et la recherche. Trois secrétaires généraux adjoints sont nommés par les pays de l’UpM-UE et trois par les pays du Sud et de l’Est de l’UpM. Leur nomination est approuvée par consensus par tous les États membres pour un mandat de trois ans, renouvelable une fois ».

Les nouveaux secrétaires généraux adjoints concernés par cette nouvelle nomination selon le communiqué de l’UpM sont :

  • Marisa Farrugia occupe le poste de secrétaire générale adjointe aux affaires civiles et sociales. C’est une diplomate maltaise qui a occupé au fil des ans de hautes fonctions au Ministère des Affaires étrangères et de la Promotion du commerce à l’étranger. Avant son détachement en tant qu’envoyée spéciale et Ambassadrice auprès du Secrétariat de l’Union pour la Méditerranée en août 2017, elle était responsable des relations extérieures, des affaires méditerranéennes et de la région MENA. Marisa Farrugia est titulaire d’un doctorat en études arabes et orientales de l’Université de Leeds et d’une maîtrise de l’Université de Toronto, au Canada, avec une spécialisation en relations internationales et aspects socio-politiques du monde arabe.
  • Isidro González Afonso occupe le poste de secrétaire général adjoint chargé de l’eau, l’environnement et l’économie bleue. Lui aussi est un diplomate espagnol de carrière qui a servi le ministère des Affaires étrangères espagnol, de l’Union européenne et de la Coopération pendant 18 ans, en tant qu’Expert et Conseiller principal dans plusieurs cabinets du Ministre des Affaires étrangères à Madrid et, dernièrement, Conseiller à l’Ambassade d’Espagne à Rabat (Maroc).

Il a également été à la mission permanente de l’Espagne auprès de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OCDE) à Vienne, membre de l’équipe de la Présidence espagnole en 2007 ; Chef de mission adjoint à l’ambassade d’Espagne à Nicosie ; et a travaillé pour le service diplomatique espagnol en République de Chypre, à Jérusalem et également en Mauritanie.

Isidro González Afonso a une vaste expérience de la région méditerranéenne, avec une expertise particulière pour l’intégration régionale et les négociations pour la gestion et la résolution des conflits. Il est titulaire d’un diplôme en sciences politiques et en sociologie de l’Université Complutense de Madrid et en droit de l’UNED, ainsi que d’un Master exécutif en gestion et résolution des conflits du département de négociation des conflits de l’Université de Harvard.

  • Grammenos Mastrojeni occupe le poste de secrétaire général adjoint de l’énergie et de l’action pour le climat. Un troisième diplomate, professeur et écrivain italien qui se concentre depuis 25 ans sur les impacts sociétaux, géostratégiques et économiques de la dégradation de l’environnement, ainsi que sur des thèmes liés à la protection de l’environnement, à la cohésion humaine, à la paix et à la sécurité. Il a enseigné le développement durable et la résolution de conflits dans diverses universités italiennes et étrangères. En 2009, l’Université d’Ottawa au Canada lui a confié le premier cours universitaire sur les thèmes de l’environnement, des ressources et de la géostratégie.

Jusqu’en août 2019, il était Coordinateur pour l’environnement et Responsable de l’interface science-politique à la Coopération Italienne au Développement, où il dirigeait les délégations italiennes sur les thématiques de la terre, des eaux et des océans et participait aux négociations sur le climat et la biodiversité. Président du Partenariat des Nations Unies pour la montagne et coprésident du Partenariat mondial pour les îles, il est Président de la plus grande association italienne pour l’éducation au développement durable « Isola della Sostenibilità » et membre des conseils scientifiques de nombreuses formations et entités universitaires.

Auteur de nombreux articles et rapports officiels sur l’environnement, il a publié 8 livres dont «Effet de serre, effet de guerre», écrit en collaboration avec le climatologue Antonello Pasini (Chiarelettere, 2017) et «L’Arche de Noé – Sauver ensemble notre maison commune» qui se sont classés parmi les essais les plus vendus. Parmi ses publications, il y a aussi « Le cycle indissoluble. Paix, environnement, développement et liberté dans l’équilibre mondial » (Vita e Pensiero, 2002); «L’éco-révolution nécessaire» (Editions scientifiques italiennes, 2008); « Maintenant ou jamais. Une décennie, et pas au-delà, pour nous sauver nous-mêmes et sauver la Terre » (Amazon, 2016).

(PS: Photo UpM)

Mohammed Drihem

Comment here