Monde

La transformation digitale et les compétences numériques pour l’avenir Thème de la conférence de l’UpM à Tallinn

Lundi 30 septembre dernier ; l’Union pour la Méditerranée a tenu sa conférence à la capitale estonienne Tallinn autour de la thématique de « La transformation digitale et les compétences numériques pour l’avenir ».

Selon les organisateurs ; cette conférence a marqué une étape importante pour l’Union pour la Méditerranée dans son engagement pour faire aux mutations technologiques rapide dont le caractère est essentiellement numérique. Selon eux ; cette conférence s’appuie sur l’expérience de l’Estonie en tant que leader mondial du numérique, avec l’une des sociétés digitales les plus avancées au monde.

Cet évènement nous a-t-on rapporté ; a réuni 50 participants de la région euro-méditerranéenne, et notamment des responsables gouvernementaux, des représentants du secteur privé, des entrepreneurs, des universitaires et d’autres parties prenantes, afin de débattre sur un large éventail de questions, y compris la e-gouvernance, les e-services, l’économie du digital et les compétences numériques.

La cérémonie inaugurale de cette conférence organisée par le Secrétariat de l’UpM en partenariat avec le ministère des Affaires étrangères de la République d’Estonie et la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH, à la demande du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)a été présidée par UrmasReinsalu, Ministre estonien des Affaires étrangères qui a souligné dans son allocution d’ouverture qu’il « y’a beaucoup à apprendre du succès de la e-gouvernance en Estonie. Qui est prête et disposée à partager son expérience en matière de création d’un écosystème de e-gouvernement sûr et efficace et d’aider à la transformation digitale mondiale afin d’atteindre les Objectifs de Développement Durable ».

Pour sa part ; Secrétaire Général de l’UpM, Nasser Kamel a souligné la détermination du Secrétariat de l’UpM à exploiter le potentiel de la quatrième révolution industrielle dans la région, en louant l’expérience estonienne de la transformation digitale : « À l’ère du digital, exploiter et intégrer à l’économie les nouvelles technologies ne peut plus être considéré comme un choix, mais plutôt comme un fait pour tout pays qui recherche une croissance intelligente et durable. Il est nécessaire de modifier l’état d’esprit selon lequel la technologie est perçue comme un facteur de revenu plutôt que comme un coût indirect. »

A noter que ; selon l’International Data Corporation (IDC), les dépenses mondiales pour la transformation digitale ont été estimées à 1300 milliards de dollars en 2018 enregistrant ainsi une hausse de 16,8% par rapport à 2017. Le Secrétariat de l’UpM s’est activement engagé dans des initiatives et des projets visant à promouvoir l’économie digitale et la transformation numérique dans la région.La conférence de Tallinn est un premier pas pour des efforts plus structurés qui s’appuieront sur les recommandations et les conclusions qui en sont tirées.

Mohammed Drihem

Comment here