Maroc

MAROCAINS DU MONDE : L’ACOMAF EN ASSENBLEE GENERAL DANS L’HEXAGONE A PARIS  

L’Association des Compétences Maroco-Françaises (ACOMAF), créée en novembre 2016 en Association régie par la loi française de 1901 a tenu Samedi 25 Janvier 2020 dernier son assemblée générale à Paris en présence d’une cinquantaine de compétences membres de l’ACOMAF venant de différentes villes de France.

Ayant pour objectifs de rassembler et de mettre en réseau toutes les compétences en vue de favoriser le partage, l’échange, et la création de valeur en encourageant toutes les formes d’innovation, s’appuyant sur les compétences et les ressources dont l’Association dispose et sur les expériences réalisées par ses membres ; cette jeune association puise ses valeurs des principes immuables du Royaume ainsi que ceux de la République française.

Pour plus d’information sur l’ACOMAF et sa dernière assemblée général du 25 courant et sur la rencontre autour d’un enjeu commun : « le développement des territoires » organisée samedi 18 janvier 2020 à la Maison du Maroc à Paris ; par Passerelle des Cultures Solidaire (P.C.S), association composée de Marocains du Monde et de cœur de la Région de Taroudant avec leurs partenaires dont l’ACOMAF ; nous avons contacté Mr Fourat Al Rammah président réélu à la tête de l’ACOMAF qui a bien voulu nous accorder cette interview.

MDSM : Pourquoi la COMAF et dans quels objectifs?

  1. RAMMAH: J’ai choisi de rejoindre l’ACOMAF qui fédère autour des compétences marocaines possédant de l’expertise, de l’expérience et du savoir-faire, et qui sont prêtes à les mettre à contribution en faveur du développement du Maroc , mais également ici en France , de manière ponctuelle ou pérenne.

L’association ACOMAF que je préside depuis le 16 décembre 2017 se veut être une organisation qui porte haut les valeurs de patriotisme, un attachement profond à notre pays d’origine mais également à notre pays d’accueil. Dans ce contexte, chacune des personnes qui intègre l’ACOMAF, le fait dans un Esprit Positif : en ceci ils s’engagent à être de véritable challengers, à développer les autres par une présence stimulante, par nos idées, notre stratégie ambitieuse et innovante, notre confiance.

Toute réussite est d’abord une question de réseau, d’entraides, d’alliances et de talents. Nous nous efforçons également à faire la promotion de la Citoyenneté dans nos actions ; Avec un souci permanent d’œuvrer dans Intérêt général. Je réaffirme notre attachement à rester une organisation Apolitique et laïque.

Nos objectifs sont les suivants :

– Valoriser les compétences Maroco-françaises en France et à l’étranger

– Contribuer au développement du Maroc et de la France

– Véhiculer un message positif auprès de la jeune génération de la communauté Marocaine

Convaincu que l’énergie de tous les membres de notre organisation permettra de faire briller ces différents concepts, je m’efforce à y être très attentif dans les instances de gouvernance.

Notre association ACOMAF qui en fait crée un réseau de compétence répond aux politiques publique du ministère des marocains résidents à l’étranger comme à la France qui reconnaissent chacun la plus-value de nos doubles cultures, de la richesse apportée aux deux pays par nos compétences.

MDSM : Quelles recommandations clés et projets retenir de cette dernière AGO de l’ACOMAF tenue à Carrière sous Poissy ce 25 janvier. ?

  1. RAMMAH: Notre assemblée générale ordinaire a donc eu lieu ce samedi après-midi, notre stratégie pour cette année écoulée fut porté sur la  communication et la mise en place de partenariats.

En participant et co-construsant des évènements mis en place par d’autres associations, en posant des cadres de référence lors de rencontre avec des institutionnels, des collectivités, en France et au Maroc afin de permettre le développement de nos actions.

La création d’un réseau partenarial permet d’accroître considérablement la portée et la visibilité de notre association. Les messages diffusés s’adressent à un public plus large. L’intérêt est pour tout le monde. C’est une relation gagnant-gagnant. Elle stimule aussi l’intérêt de travailler à la création et à la diffusion d’actions riches et intéressantes. Grâce au partenariat, les associations peuvent croiser leurs compétences et être plus efficace. Ces rencontres nous ont permis d’ailleurs la mise en place de convention de partenariats pour continuer à nous développer et co-construire des actions.

A notre actif, nous avons plus d’une dizaine d’action autour du développement d’action artistique et culturelle, de santé, de commémoration de moment fort de notre histoire comme le  64 em anniversaire de l’indépendance du Maroc et  ou le 44 em anniversaire de la Marche Verte, un diner célébrant l’amitié France-Maroc rassemblant des personnalités officielles représentants  nos deux pays.

Ce patrimoine fait partie de notre pluralité identitaire et nous nous devons de le sauvegarder, le nourrir et le transmettre à nos enfants, à la jeunesse comme une richesse.

Nous avons également présenté notre plan d’action 2020 , riche en évènement mais surtout qui verra notre 2eme édition des Trophée de l’ACOMAF, un moment phare de notre association qui a réuni lors de la première édition presque 400 personnes dont de grandes personnalités, cette année nous visons le double et de belle surprises pour ,nos invités   .

MDSM : « Ensemble, luttons contre la désertification rurale » : Pourquoi cette rentre ?

  1. RAMMAH: Une de nos administratrices, Jemaa Oubella a toujours eu à cœur ce projet, en 2017, nous avions participé à un premier évènement en ce sens.

L’acomaf soutient ce volet d’action.  Et souhaite être force de proposition et soutien en fonction de nos expertises. Aujourd’hui, beaucoup de village au Maroc ou en France, subissent un exode rural qui semble être inexorable d’autant qu’ils sont isolés et manquent d’infrastructures de base, tant sur le plan éducatif, sanitaire ou social que de l’emploi. Pourtant, l’attachement au village reste fort pour ces personnes et le retour aux sources prégnants. Il nous parait important de permettre l’accès aux services minimum et de revitaliser nos villages.

MDSM : Qu.en est-il de ce projet de centre sanitaire et social à TAMDGHOST ?

  1. RAMMAH: Pour ce projet, même si assurer l’accès aux soins pour tous d’une manière équitable est l’une des priorités gouvernementales. Il reste difficile à réaliser cela dans le milieu rural où le manque d’infrastructures et de ressources humaines est flagrant. Le premier projet à co-construire avec l’association la passerelle des cultures solidaires qui a des relais sur place, des autorités locales et associatifs, concerne le Pôle santé, la construction d’un centre sanitaire et social de proximité. L’isolement du village à 1700 m d’altitude et la distance de 49 Kms de Taroudant avec des routes très difficiles et souvent fermées en période d’intempéries en hiver, ne permettent pas à la population d’avoir un accès régulier aux soins de santé primaire. L’objectif est, de créer un centre de soins qui va comprendre diverses sections qui seront créées afin d’assurer un accueil des habitants de ce village et des alentours. Nos équipes réciproques et notre pôle santé à l’ACOMAF viendra en soutien à TAMDGOST sans se substituer à la passerelle des cultures solidaires ni aux acteurs locaux ou autorités locales.

Le principe est de permettre la réalisation de ce projet, Nous espérons pouvoir vous apporter des compléments d’informations fin du premier semestre 2020.

ENTRETIEN REALISE PAR :

Mohammed Drihem

Comment here