Uncategorized

Ifrane, première ville marocaine candidate au label « Ville des Zones Humides » Accréditée par la Convention de Ramsar

Vendredi 07 février 2020, une cérémonie de célébration de la Journée Mondiale des Zones Humides a été organisée à Ifrane par le Département des Eaux et Forêts, la Province d’Ifrane et le WWF Maroc avec la participation du Parc National d’Ifrane, des Associations des Amis du Val d’Ifrane et du Cluub UNESCO Atlas Maroc.

Dans son allocution prononcée à l’occasion de cette célébration, le Secrétaire Général de la Province d’Ifrane a annoncé officiellement la candidature de la ville d’Ifrane au Label « Ville des Zones Humides accréditée par la Convention de Ramsar ». La ville d’Ifrane sera accompagnée dans la préparation de son dossier de candidature par le WWF Maroc

Ce Label international incite les villes qui se trouvent à proximité ou qui dépendent de zones humides d’importance internationale ou de celles ayant un statut de catégorie de conservation différent, à développer et à renforcer une relation positive avec ces écosystèmes précieux notamment grâce à une participation et à une sensibilisation accrues du public ainsi qu’à un examen attentif des zones humides dans la planification et la prise de décisions municipales.

Avec cette démarche de Labélisation d’Ifrane comme Ville des Zones Humides accréditée par la Convention de Ramsar les initiateurs visent à promouvoir la conservation et l’utilisation rationnelle de ses zones humides et à générer durablement des avantages socio-économiques au profit des populations locales.

Dans ce sens ; in y’a lieu de rappeler qu’en 2015, Lors de la 12e Session de la Conférence des Parties contractantes de la Convention (COP12), la convention Ramsar adopte le Label « Ville des Zones Humides » initié par le WWF Afrique du Nord. En 2018 pour la première édition (période triennale 2016-2018), 18 villes au total ont été accréditées par la COP13, dont Ghar El Melh en Tunisie qui devient la première ville Arabe et Nord-Africaine à obtenir le Label Ville Ramsar.

Le 16 Avril 2019, le SIBE Oued Tizguite au cœur du Val d’Ifrane a été inscrit sur la liste d’importance internationale de la convention Ramsar, fruit d’une collaboration entre le Département des Eaux et Forêts, le WWF Afrique du Nord, l’Institut Scientifique de Rabat et Grepom Birdlife Maroc.

Le site, sur le versant nord du plateau calcaire du Moyen Atlas, comprend des habitats d’eau douce permanents au cours rapide ou au cours lent, notamment des cours d’eau temporaires et eurythermes, des sources d’eau douce, des cascades et des canaux d’irrigation artificiels. La végétation riche des rives et aquatique comprend au moins deux espèces menacées : la camomille du Maroc (Anacyclus pyrethrum) et le cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica). Il y a environ 200 espèces d’animaux aquatiques, notamment des insectes endémiques ou rares comme le plécoptère Protonemura dakkii et la phrygane Agapetus dolichopterus. Le site est également connu pour la présence importante d’amphibiens (le crapaud commun Bufo bufo), de reptiles (Macroprotodon cucullatus), d’oiseaux (le fuligule milouin Aythya ferina) et de mammifères (la loutre d’Europe Lutra lutra). Considéré comme un site d’importance biologique et écologique, l’oued Tizguite est intégré au Parc national d’Ifrane.

La zone humide est cependant touchée par une réduction du débit d’étiage due, entre autres, à l’exploitation de l’eau et au développement en amont ainsi qu’à une occupation non contrôlée du lit de la rivière en été. La gestion du Site Ramsar incombe à des acteurs publics et privés, selon le système foncier en vigueur. Des mesures de conservation et de suivi sont appliquées, en particulier au régime hydrologique, à la qualité de l’eau et aux oiseaux.

Mohammed Drihem

Comment here