Régions

La Ville d’Ifrane célèbre la Journée mondiale des Zones Humides et se porte candidate au label « Ville des Zones Humides » Accréditée par la Convention de Ramsar.

La salle des conférences d’Ifrane a été au rendez-vous vendredi dernier avec la cérémonie de célébration de la Journée Mondiale des Zones Humides organisée par le Département des Eaux et Forêts, la Province d’Ifrane et le WWF Maroc avec le concours du Parc National d’Ifrane et des Associations respectives des Amis du Val d’Ifrane et du Club UNESCO Atlas Maroc.

Après la présentation de la stratégie nationale du Département des Eaux et Forêts sur les zones humides faites par Mlle. Hassna SMAILI ALAOUI de la DREF/MA du Département des Eaux et forêts à Meknès ; Dr Oussama Belloulid du WWF a fait une communication dans laquelle il a présenté Le Fonds de l’eau du Sebou comme un mécanisme de financement durable, basé sur le Paiement pour les Services Ecosystémiques, qui permet la conservation des ressources hydriques et des zones humides, la promotion d’une agriculture durable, la restauration de la biodiversité et la préservation des activités socio-économiques et culturelles qui en dépendent.

Par la même occasion, le représentant du WWF a présenté les six premiers projets associatifs financés par le Fonds de l’eau dans la zone d’action du bassin hydraulique du Sebou étalée sur 40000 km² riche en biodiversité avec ces 39 zones humides parmi lesquelles 7 ont classés sites RAMSAR, 2 parcs nationaux, 17 sites d’intérêt biologique et écologique et 1.200.000 ha de forêt composée de chênes, de cèdres et de matorrals.

Pour sa part ; le représentant du Parc National d’Ifrane (PNI) ; Mr Hassan ACHIBAN a fait un exposé sur les Zones humides et plans d’action au niveau du Parc National d’Ifrane marqué par la présence d’écosystème d’importance mondiale  qu’est la cédraie de l’atlas qui est une espèce endémique, d’un massif forestier offrant la plus grande amplitude du Maroc en matière d’ambiance forestière et par la présence de six zones humides d’importance internationale pour la conservation d’oiseau, classés Sites Ramsar a connaitre : Lac Afenourir ,lac Tifounassine, Oued Tizguite, Dayet Aoua, Dayet Hachlaf et Dayet Ifrah.

Hassan Achibane avait mis l’accent sur les contraintes et menaces qui pèsent sur les zones humides du PNI liées aux Changements climatiques, à l’agriculture intensive, aux activités pastorales et touristiques d’où la nécessité d’établir un Plan d’Aménagement et de Gestion (PAG) du site Ramsar qui possède un caractère légal en vertu de l’Article 19 de la Loi n° 07-22 en vue de maintenir la fonction du patrimoine naturel et paysager des sites et de développer la cohérence fonctionnelle entre le site et le territoire.

Les sites Ramsar ayant déjà un PAG au niveau du PNI sont le Lac Tifounassine, Lac Afenourir et Dayt Aoua avait-il conclu.

Intervenant lors de cette journée commémorative de la Journée mondiale des Zones humides ; le Président de l’Association des Amis du Val d’Ifrane, Mr Mohammed Drihem a fait une communication dans laquelle il a relaté le Rôle de la Société civile dans la préservation des Zones Humides en prenant la Val d’Ifrane comme modèle.

Après avoir mis en relief l’intérêt biologique et écologique du SIBE d’Oued Tizguite situé au cœur du Val d’Ifrane et passé en revue les actions de sensibilisation ; d’éducation à l’environnement  et de plaidoyer pour la préservation du SIBE menés par l’association depuis sa création en mars 2005, l’intervenant a mis en exergue les résultats encourageants enregistrés en 15 ans avec le concours précieux des pouvoirs publiques qui étaient à l’écoute des cris d’alarmes de l’association des Amis du Val d’Ifrane en procédant à la condamnation du dépotoir municipal en amont d’oued Tizguite et des Sources de Tarmilate, à la construction de la STEP d’Ifrane pour mettre fin au déversement des eaux usées d’Ifrane dans l’Oued, à la mise en application du PAG du Val d’Ifrane dont le projet a été présenté à SM Le Roi Mohammed VI en janvier 2008 et par l’approbation récente par le conseil urbain d’Ifrane de l’arrêté municipale portant règlement sur les conditions de séjour des particuliers dans le Val d’Ifrane.

Enfin ; Mme Khadija Ait Keddour représentante de la Province d’Ifrane a clôturé cette session de conférences par la présentation de la candidature de la ville d’Ifrane au Label « Ville des Zones Humides accréditée par la convention Ramsar » en précisant de prime abord que Labéliser Ifrane comme Ville des ZH accréditée par la Convention de Ramsar vise à promouvoir la conservation et l’utilisation rationnelle de ses zones humides, promouvoir la coopération régionale et internationale et générer des avantages socio-économiques durables pour les populations locales.

La ville d’Ifrane, avait-elle rappelé, se trouve à proximité du SIBE Oued Tizguite inscrit sur la liste RAMSAR en 2019 et renferme un nombre important de zones humides au sein de ses périmètres urbain et provincial.

Au terme de cette journée scientifique, une sortie de terrain avec observation des oiseaux d’eau a été organisée au profit des élèves de deux écoles d’Ifrane et Azrou et encadrée par le président du Club UNESCO Atlas Maroc Mr Abdelalir Adnani

Mohammed Drihem

Comment here