Régions

TAZGHARTE ET OXFAM-MAROC ENSEMBLE POUR LE PROJET « JEUNE, PARTICIPATION ET EMPLOI »

Le week-end du 22-23 février en cours, la ville d’Ifrane a été au rendez-vous avec la tenue d’un atelier de lancement de la seconde phase du projet : « Jeunes, participation et emploi », mis en place en 2019 par Oxfam-Maroc, avec le soutien du programme de partenariat dano-arabe (DAPP) et l’association Tazgharte d’Azrou.

Lors de cet atelier marqué notamment par la présentation des « Policy Papers » et des recommandations pour un meilleur accès des jeunes au travail digne et décent et aux opportunités économiques par les vingt jeunes bénéficiaires de la formation à l’analyse des politiques publiques en lien avec l’emploi des jeunes assurée par l’association Tazgharte durant 2019, l’assistance a suivi avec intérêt le Bilan positif réalisé par Tazgharte dans la mise en application de la Première phase du Projet en 2019 et les grandes lignes de la seconde phase prévue pour l’an 2020.

Dans ce cadre, il nous a été donné de relever que l’Association Tazgharte et ses partenaires ont réussi en 2019 l’organisation d’un module de formation en communication au profit de  137 jeunes sont en 10 groupes dont 79 femmes  et 58 hommes et assuré l’accompagnement juridique dans la création ou la formalisation des entreprises en faveur de 57 jeunes dont 38 (09 femmes) auto-entrepreneurs pour la création d’entreprises et 19 jeunes (12 femmes) dans le monde des coopératives.

En matière d’accompagnement à l’insertion par le travail, l’Association a réussi l’Insertion par le travail coopératif de 77 bénéficiaires et 05 autres jeunes au salariat privé.

Aussi ; lors de cette première phase du Projet, l’Association encadre un projet en cours pour la création d’entreprises dont 13  Coopératives et 14 auto entrepreneurs.

En matière de campagnes de sensibilisation, l’Association à organisé des sessions de sensibilisation au droit du travail visant 1800 jeunes de la région d’Azrou et ce, à travers l’organisation de 05 spectacles de théâtre de la rue, la formation de 15 jeunes dans l’écriture théâtrale et la tenue de deux mois d’ateliers pratiques et de mise en scène.

De même, 10 policy-papers ont été développé par une vingtaine de jeunes comme fruit d’un atelier de formation national sur l’analyse des politiques publiques liés à l’emploi organisé à Ifrane qui seront diffusé auprès des décideurs.

Pour Zakaria Jebbar, Directeur exécutif de l’Association Tazgharte,  la seconde phase du projet : « Jeunes, participation et emploi » prévu pour 2020 objet de cet atelier de lancement sera marqué par l’organisation d’un module de formation en soft skills et communication professionnelle  au profit de 240 jeunes dans la région Fes/Meknes dont 5 groupes dans l’espace multifonctionnel des femmes d’Azrou et 15 groupes dans la région et on assurera l’accompagnement juridique dans la création ou la formalisation des entreprises au profit de 200 jeunes dont 75 créations à l’espace multifonctionnel des femmes d’Azrou et 125 création dans la région à raison de 15 création par mois. (création : auto-entrepreneur, coopérative, insertion, entreprise )

Dans ce même élan a-t-il ajouté, on prévoit l’organisation de plusieurs sessions de sensibilisation au droit du travail ciblant 1200 jeunes dans trois régions à travers la présentation de quatre spectacles de théâtre de la rue durant les mois de juillet et aout 2020

Enfin, conclura-t-il, l’Association Tazgharte organisera des formations métiers dans l’espace multifonctionnel des femmes Azrou au profit de 75 jeunes dans les domaines de l’Art culinaire, la Coiffure esthétique, la Coupe  et couture et le Tissage horizontale comme elle compte organiser un forum régional pour échanger et débattre de l’entreprenariat  des jeunes.

Pour Youssef Ajraoui, coordonnateur du projet « jeunes, participation et emploi » au niveau d’OXFAM Maroc, financé par l’agence Danoise de développement international, OXFAM-Maroc s’est engagé avec l’association Tazgharte qui a bien réussi la première phase du projet : « jeunes, participation et emploi » selon le bilan 2019 présenté lors de cet atelier et ce, pour réussir en cette année 2020 la seconde phase du Projet qui portera sur la formation de 240 jeunes en soft skills, 275 jeunes au métiers notamment du tourisme rural, de la boulangerie pâtisserie et la coiffure entre autres métiers, l’insertion de 200 jeunes et pour toucher une Cible de 1200 jeunes par une campagne de sensibilisation au plaidoyer par le théâtre de la rue.

                                                                              Mohammed Drihem

Comment here