Régions

CORONAVIRUS (COVID-19) : Le Conseil Provincial d’Ifrane contribue au Fond spécial dédié à la gestion de cette pandémie.

Dans ce même cadre des mesures de sécurité, relatives au nouveau coronavirus (COVID-19), qui recommandent la restriction des rassemblements et des grandes manifestations, en vue de préserver la sécurité des citoyens et, à l’instar du conseil communal de la collectivité territoriale d’Ifrane qui a approuvé en session extraordinaire le transfert dans le budget communal d’un montant de 1.940.000,00 Dhs dont la subvention d’un Million de Dirhams dédiés  à la 5ème  édition du Festival International d’Ifrane pour l’achat de matériels de stérilisation et de désinfection sanitaire pour lutter contre la propagation du COVID-19 ; le Conseil provincial d’Ifrane à son tour a apporté sa contribution au Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du coronavirus (Covid-19).

En effet, le conseil a approuvé, lors d’une réunion extraordinaire du Conseil une contribution d’un montant de trois millions de dirhams objet d’un transfert des crédits alloués aux festivals et manifestations sportives et culturelles, ainsi que de l’enveloppe consacrée aux déplacements à l’étranger des membres du Conseil, au fonds spécial dédié à la gestion de cette pandémie.

A rappeler que S.M. le Roi Mohammed VI avait donné Ses Hautes Instructions au gouvernement pour procéder à la création immédiate d’un Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du coronavirus et qui sera réservé, d’une part, à la prise en charge des dépenses de mise à niveau du dispositif médical, en termes d’infrastructures adaptées et de moyens supplémentaires à acquérir, dans l’urgence.

Il servira, d’autre part, au soutien de l’économie nationale, à travers une batterie de mesures qui seront proposées par le gouvernement, notamment en termes d’accompagnement des secteurs vulnérables aux chocs induits par la crise du coronavirus, tels que le tourisme, ainsi qu’en matière de préservation des emplois et d’atténuation des répercussions sociales de cette crise.

Mohammed Drihem

Comment here