Environnement

« FORET ET EDUCATION » THEME DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DES FORETS CELEBREE PAR LA DREF/HA DANS LE HAUT ATLAS MAROCAIN

Sous le thème « Forêt et Education », l’Organisation des Nations Unies (ONU) et avec elle tous les états membres ont célébré la Journée Internationale des Forêts (JIF 2019) qui coïncide avec la journée du 21 mars de chaque année. Pour sa part ; la Direction Régionale du Haut commissariat aux Eaux et Forêts et à la lutte contre la désertification du Haut Atlas relate les principaux buts et programmes en la matière et ce, à travers des programmes qui s’inscrivent dans une perspective de sensibilisation des enfants à l’importance de préserver et de respecter les ressources naturelles.

Le but de ces programmes d’éducation à l’environnement pour l’environnement est de développer une intelligence logique pratique pour inculquer aux enfants des « éco-attitudes » et adopter de nouveaux modes de comportement envers la nature, en passant par leur engagement personnel et collectif pour le changement des réalités environnementales et sociales.

Sur le terrain et depuis Janvier 2018 ; plus de 1094 enfants au niveau de la Direction Régionale du HCEFLCD/HA , ont bénéficié d’animations sur l’éducation à l’environnement au niveau du circuit vert de Tamadote, de l ‘Ecomusée du Parc National de Toubkal et  d’Oukaimden, en passant par les aires protégées et les forêts relevant du Haut Atlas, sans compter les adeptes de la forêt adultes et enfants (pique-niqueurs, randonneurs …) des forêts urbaines et périurbaines de la région.

Ces initiatives de formation en pleine nature fournissent aux enfants des valeurs et des séquences éducatives orientées pour une compréhension du fonctionnement, des richesses faunistiques (le mouflon à manchette, le gypaète barbu, la truite naine) et floristiques (Chêne vert, Genévriers conifères…) ainsi que les fragilités de ces écosystèmes (Désertification, perte de la biodiversité, pénurie d’eau,…).

Cette éducation dirigée surtout vers l’action incite les enfants à adopter une approche systémique spatiale pour préserver les ressources naturelles et leur intégrité écologique et les impliquer plus dans la protection de la planète.

Dans ce cadre d’éducation relative à l’environnement ; les animateurs natures relevant de la DREF/HT, principaux acteurs de cette forme d’éducation ex situ, animent ces sorties pédagogiques avec souplesse et maîtrise d’outils selon un programme prédéfini. Ces activités insistent sur la transmission du savoir sur la nature avec toutes ses composantes viables et non viables dans un langage simple et ludique qui relie le savoir, le savoir-faire, le savoir être et le savoir participer.

Cette  approche systémique caractérisée par une gymnastique verbale facilitant la compréhension de données scientifiques permet aux enfants d’aborder le nature comme étant un système complexe, et donc d’adopter une pensée intégrant les composantes de leur milieu comme des éléments qui interagissent surtout avec un environnement de plus en plus fragilisé par les changements climatiques et les activités anthropiques intenses.

Par conséquent, en découlera de cette politique éducative ex situ un changement de perception envers la nature notamment envers les ressources forestières et la formation d’individus porteurs de valeurs de respect, d’esprits capables d’appréhender le monde dans sa complexité et sa diversité biologique.

Signalons que cette action éducative commence par le cadrage du contenu à inculquer. A cet effet, la direction densifie les réflexions et invite continuellement ses partenaires à la multiplication d’initiatives éducatives dans ce sens. Des programmes qui visent le développement d’une pédagogie interactive comme moyen de concrétisation de démarches socioconstructivistes avec une conceptualisation des problématiques environnementales actuelles qui correspondent à des réalités concrètes et quotidiennes.

                                                                     ABOU ZOUHEIR

Comment here