ActualitéMonde

PPI-OSCAN 2: Programme de petites initiatives pour les organisations de la société civile en Afrique du Nord – Phase II 10 PROJETS POUR LE MAROC

     Dans la continuité d’une première phase du Programme de Petites Initiatives (PPI) pour les Organisations de la Société Civile en Afrique du Nord (OSCAN) qui s’est déroulée de 2014 à 2017.

     PPI OSCAN 2 appuie les Organisations de la Société Civile nord-africaines, à la fois en finançant des petits projets concrets de terrain de conservation de la biodiversité et de lutte contre le changement climatique et en renforçant les capacités et l’influence de la société civile nord-africaine sur les questions environnementales qui les touchent.

     Le premier PPI-OSCAN a soutenu 37 petits projets portés par des Organisations de la Société Civile (OSC) émergentes et ce ; en contribuant à la protection et à la valorisation de la biodiversité et des ressources naturelles ainsi qu’à l’adaptation aux changements climatiques et renforçant la société civile en Afrique du Nord, afin qu’elle contribue activement à la mise en œuvre des politiques publiques environnementales.

     Ainsi, selon ses initiateurs ; le soutien aux OSC a associé le cofinancement de petits projets (30 000 € maximum), au renforcement des capacités et à l’accompagnement rapproché des OSC. De plus, l’évaluation du premier PPI-OSCAN a montré que le programme était pertinent, efficace et cohérent avec les orientations générales des pays concernés ainsi qu’avec celles des bailleurs de fonds.

    De même; le programme a permis d’accompagner plusieurs OSC vers un haut niveau de professionnalisation ce qui a permis d’obtenir les résultats attendus et de produire des résultats considérables et durables.

     Selon notre source d’information ; les Objectifs du Programme de Petites Initiatives (PPI) pour les Organisations de la Société Civile en Afrique du Nord (OSCAN) PPI-OSCAN 2 visent à soutenir des projets concrets portant sur la conservation et la valorisation de la biodiversité, la gestion durable des ressources naturelles et l’adaptation aux changements climatiques ; à renforcer les capacités techniques, administratives et financières des OSC ; à favoriser la mise en réseau des OSC et renforcer le dialogue et la coordination avec les gouvernements et à capitaliser et diffuser les expériences aux échelles nationale et régionale.

      PPI-OSCAN 2 vise à poursuivre le renforcement des capacités techniques, administratives et financières des OSC émergentes de quatre pays d’Afrique du Nord (Algérie, Libye, Maroc et Tunisie) dans le domaine de l’environnement, pour qu’elles développent des initiatives concrètes de terrain et qu’elles contribuent, à court, moyen ou long terme, à la mise en œuvre des stratégies et des plans d’actions nationaux de conservation et de valorisation de la biodiversité, de gestion durable des ressources naturelles et d’adaptation aux effets du changement climatique.

       La Durée de ce projet PPI-OSCAN 2 est de trois années (2018-2021) pour un Budget global de 2.825.143 € réparti comme ci après détaillé : Fonds Français pour l’Environnement Mondial (1,2 million d’euros), Fondation MAVA (1,2 million d’euros) et Organisations de la Société Civile porteuses des petits projets financés (425.143 euros)

        Dans ce cadre de programme PPI-OSCAN2 ; 10 projets présentés par des organisations de la société civile marocaines ont été retenus et seront subventionnés par l’UICN d’un montant global de 296746 Euro soit environ : 3.219.641,46 Dhs. Ces projets sont ventillés comme suite :

Contribution à la concrétisation du projet de Parc National de « Deraa Ouargziz Labtana » et valorisation de la biodiversité locale

     Le projet  a comme thématique la conservation des espèces et des écosystèmes et consiste en la création d’un centre d’information et d’interprétation spécifique aux écosystèmes sahariens et le renforcement des structures d’accueil dans la zone du future Parc de Labtana

Création d’une Base de Données numérique géo spatiale grâce au marquage avec balises GPS de Rapaces

Vulnérables au Maroc

     Ce projet qui a pour thématique la conservation des espèces et des écosystèmes ; est dédié essentiellement à la conservation des espèces de vautours au niveau national par la mise en place d’un réseau de récupération des rapaces, l’équipement de balises GPS pour 31 individus et leur réintégration dans leur milieu naturel, ainsi que le suivi de ces individus et constitution d’une base de données.

L’insertion des Jeunes pour le Développement d’écotourisme

Durable d’AL HOCEIMA

   Le projet a pour thématique : Écotourisme et partage des bénéfices de la conservation et vise essentiellement à la formation de plongeurs professionnels dont 10 guides spécialisés dans la plongée sous marine, au développement d’un produit écotouristique tout autour, ainsi qu’à l’identification des spots de plongée dans la Prc National d’Al Hoceima afin d’assurer le suivi et l’observation de l’emblématique MEROU.

Mise en œuvre du projet du SIBE de Zerhoun en tant qu’outil de gouvernance et de valorisation des ressources écologiques, économiques et patrimoniales

   Le projet vise à la réalisation d’un diagnostic global et la proposition d’actions spécifiques pour le SIBE de Zarhoun, ainsi qu’à l’implantation d’une dynamique de projets d’écodéveloppement, d’éducation à l’environnement et de développement durable dans une vision future de création d’une aire protégée. La thématique de ce projet est la conservation des espèces et des écosystèmes

Pépinière d’essaims d’abeilles

    Ce Projet consiste en la création d’une pépinière d’essaims d’abeille saharienne pour soutenir les coopératives des apiculteurs et habitants ruraux et assurer l’équilibre écologique et économique dans la zone dans la thématique de la conservation des espèces et des écosystèmes

Préservation de l’environnement et promotion des initiatives de développement durable dans le Parc National

du Haut Atlas Oriental PNHAO

    Projet sur la thématique de l’écotourisme et partage des bénéfices de la conservation visant à la construction d’abreuvoirs pour le mouflon dans le Parc National du Haut Atlas Oriental, au développement de l’écotourisme via l’aménagement des structures d’accueil, la formation des jeunes et des femmes, la promotion touristique et l’éducation à l’environnement.

Sauver la grande outarde (Otis Tarda)

de l’extinction au Maroc

    Le projet qui a pour thématique la conservation des espèces et des écosystèmes a pour objectif le renforcement du gardiennage et le suivi de la population de la Grande Outarde et des menaces dans son dernier habitat au Maroc et en Afrique suivant les recommandations de la stratégie nationale pour la sauvegarde de l’espèce. Il permettra également d’assurer la sensibilisation de la société civile et des chasseurs pour la sauvgarde de cette espèce.

Valorisation des ressources naturelles et amélioration de la situation environnementale et socioéconomique

de Parc National d’Al Hoceima

     Projet visant le développement d’activités génératrices de revenus au profit des femmes, en tant qu’alternative aux pressions exercées sur les ressources du Parc National d’Al Hoceima, et à la reforestation des espaces dégradés à travers la restauration écologique de forêts de thuya et autres espèces autochtones.

Valorisation ecotouristique de la biodiversité du Parc National Khnefiss par la création d’un

observatoire d’oiseaux du sahara atlantique Marocain

     Le projet initié sur la thématique de l’ écotourisme et partage des bénéfices de la conservation consiste à développer un produit écotouristique dans le Parc National de Khénifiss, via la création d’un observatoire des oiseaux et le développement d’outils dédiés à la sensibilisation et la promotion du parc.

Valorisation écotouristique du patrimoine naturel et culturel du territoire d’Anezi

    L’objectif général du projet est de promouvoir le développement économique de la région d’Anezi à travers le développement d’un tourisme durable et responsable reposant sur la richesse du patrimoine culturel et naturel.

                                                                             Mohammed Drihem

 

Comment here