Culture

Le chanteur, compositeur et multi-instrumentiste égyptien Hamza Namira enflamme la Scène du Taj En ouverture du Festival International d’Ifrane

     Le Ministre de la Culture, Mohamed Laaraj accompagné de la secrétaire d’état chargée de l’Habitat, Madame Fatna El-K’hiel, du secrétaire d’état chargé du développement rural et des eaux et forets, Hammou Ouhalli, du Wali de Fès-Meknès, du Gouverneur d’Ifrane et du Président du conseil Régional de Fès-Meknès ont donné ; Samedi 20 juillet au soir, le coup d’envoi officiel de la 4ème édition du festival international d’Ifrane – chants des cèdres – .

     Organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI du 20 au 27 juillet 2019 ; cette nouvelle édition du Festival International d’Ifrane a été inaugurée par l’organisation de la première soirée artistique prévue au programme sur la scène du Taj au centre ville d’Ifrane où cette soirée inaugurale a été suivie par les milliers d’habitants d’Ifrane et ses estivants et les mélomanes venus trop nombreux des villes limitrophes d’Ifrane notamment d’Azrou, El Hajeb, Fès, Meknès et Khénifra pour ne citer que les plus proches

      La soirée inaugurale du 4ème Féstival International d’Ifrane -chants des Cèdres- a été marquée par l’interprétation d’une grande symphonie de l’art d’Ahidous, composée de 220 artistes représentant 22 différentes troupes d’Ahidous, une première du genre qui se veut un symbole du respect de la diversité culturelle marocaine.

       Art d’expression musicale berbère ; Ahidouss est une danse berbère traditionnelle qui est pratiquée par les imazighenes du Moyen et Haut Atlas Marocains et quelques tribus du sud du Rif  et dans laquelle hommes et femmes, coude à coude, forment des rondes souples et ondulantes, accompagnées de chants rythmés par le  “Bandir”

        La soirée a été animée notamment par le chanteur, compositeur et multi-instrumentiste  égyptien Hamza Namira qui a chanté  l’inoubliable chanson du mythique groupe Nass El Ghiwane « Sinya » et la remarquable chanson de Feu Mohamed Rouicha « Inas Inas » qui l’a fait connaître du public marocain.

     A signaler que lors de la journée du dimanche les mélomanes et les visiteurs de la ville d’Ifrane seront au rendez-vous avec une seconde soirée artistique qui sera animée par une troupe locale d’Ahidouss et l’artiste Hamid El Kasri connu pour son timbre de voix exceptionnel et un charisme rare. Cette même voix qui fait de lui l’un des maâlems les plus appréciés et les plus sollicités.

      Formé dès l’âge de 7 ans par les maâlems Alouane et Abdelouahed Stitou. Très sollicité au Maroc et à l’étranger, Hamid El Kasri se produit régulièrement avec des artistes américains et européens. Son talent lui permet de concilier les rythmes Gnaoua du Nord et du Sud du Maroc.

     Cette seconde soirée au programme du Festival d’Ifrane sera organisée sur la scène de même place de la couronne au centre de la ville d’Ifrane.

                                                                                 ABOU ZOUHEIR

Comment here