Culture

FESTIVAL D’EL HAJEB : POUR UNE PREMIERE SE FUT UNE REUSSITE AUX PORTES DU MOYEN ATLAS

Tout est bien qui fini bien et la Première édition du Festival National de la Ville d’El Hajeb a bel et bien pris fin en apothéose Dimanche 21 Juillet 2018 avec la programmation d’une grande soirée artistique sur la scène de plein air officielle qui a  été enflammée par la Diva saharaoui Saida Charaf dont le talent et la voix ne laissent personne indiffèrent.

Cette originaire de Laâyoune, s’est fait connaître, rappelons le, à l’émission Assahrato Lakoum (2M) et a participé à plusieurs festivals et évènements aussi bien au Maroc qu’à l’étranger. Elle excelle dans le répertoire sahraoui, la chanson amazighe et la musique traditionnelle et populaire marocaine.

Cette soirée de clôture bien réussie par les organisateurs a été animée aussi par Imane Karkibou la native de la ville d’El Hajeb qui s’est fait connaître du grand public après avoir remporté le premier prix du concours Studio 2M en 2007, Abdelaziz Ahouzar dont la belle musique a conquis les cœurs des marocains, maghrébins et même des européens et qui est sans doute l’un des quelques ambassadeurs de la chanson Amazighe de la région du Moyen Atlas.

Ont été de la fête aussi le groupe de Hip-hop marocain, H-kayne originaire de la ville de Meknès  qui réussit à fédérer le public, l’artiste comédien Zakaria Ourassam et une troupe locale de l’art d’Ahidouss.

Aussi, cette dernière journée de la première édition du Festival national d’El Hajeb a été marquée par l’organisation d’une soirée poétique organisés à la salle des réunions de la commune d’El Hajeb avec la participation de poètes et poétesses venus de Fès, Meknès et d’ailleurs.

Parallèlement aux soirées artistiques et rencontres culturelles organisées lors cette édition, la ville d’El Hajeb a été au rendez-vous par la meme occasion avec des expositions respectives de livres, d’articles d’artisanat et de photos relatant la mémoire de la ville d’El Hajeb.

Mohammed Drihem

Comment here