Uncategorized

Dayt Aoua au Rendez-vous avec Le lancement officiel du Fonds de l’Eau Dans le bassin versant du Sebou

Mardi 12 Novembre 2019, le site de la défunte Dayt Aoua a été au rendez-vous avec la cérémonie de lancement officiel du Fond de l’Eau du Bassin versant du Sebou initié par Le WWF-Maroc avec la signature de Six conventions entre le Fonds de l’Eau du Sebou d’une part et Six Organisations de la Société Civile bénéficiaires des premières subventions assurées par le fond d’autre part et ce ; en présence des différents partenaires nationaux et internationaux dont notamment le Ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau (Département de l’eau), l’Agence du Bassin Hydraulique de Sebou, le Département des Eaux et Forêts, le Parc National d’Ifrane, la Province d’Ifrane,  la Direction Provinciale de l’Agriculture, la Fondation MAVA, WWF international, Wetlands International, UICN et la Tour du Valat.

L’objectif de ce premier programme selon ses initiateurs ; est de démontrer comment la gestion conservatoire des eaux et des sols, l’agriculture durable, la protection et la restauration des écosystèmes naturels contribuent à sécuriser l’approvisionnement en eau, et ce suivants les 4 axes prioritaires, que sont :

  • L’Utilisation durable des eaux et sols.
  • L’Agriculture durable.
  • La Conservation et la restauration des cours d’eau et des zones humides.
  • La Protection et la gestion durable des ressources naturelles.

Sur 17 organisations de la société civile, 6 associations ont été sélectionnées par le Comité du Fonds de l’Eau du Sebou pour ce premier appel à projets il s’agit de:

  • Association Hajjaj (Collectivité Territoriale de Dayet Aoua) ;
  • Association des Sources Amghas (Collectivité Territoriale Sidi El Mekhfi) ;
  • Association Ayt Mhamed (Collectivité Territoriale Timehdit) ;
  • Fédération El Amal (Collectivité Territoriale Dayet Aoua) ;
  • Association Ayt Mouly (Collectivité Territoriale Ain Leuh) ;
  • Association ASEET (Collectivité Territoriale Sidi El Mekhfi).

Selon Mme Yousra MADANI ; Directrice du WWF-Maroc ; ce projet du fond de l’eau est un projet sur lequel WWF a travaillé durant plusieurs années avec d’autres partenaires internationaux notamment avec le …….qui est spécialiste dans le fond de l’eau dans le monde. Cette expérience avait-elle ajouté « nous l’avons vu dans plusieurs pays dans le monde telle qu’en Amérique latine et dans des pays africains et ça nous a beaucoup inspiré dans le travail que nous faisons déjà dans ce Bassin de Sebou chose qui nous a poussé à monter ce premier projet du fond de l’eau dans cette région et qui sera le premier dans la région nord africaine, la Zone MENA et dans le Moyen Orient ».

Et d’ajouter qu’aujourd’hui, « nous sommes fiers d’avoir vu aboutir ce projet ambitieux à la création d’un comité national qui nous soutient et qui est prêt à travailler avec nous. Et, avec toutes les études que nous avons mené dans cette région, nous avons développé tout un volet scientifique où nous avons étudié tout  ce qui est hydrologique, services ecosystèmiques, socio-économique et biodiversité pour avoir tous éléments qui permettent la mise en place de projets qui vont être efficaces ».

A signaler au passage que ce Fond de l’Eau du Sebou est le Premier Fond en son genre dans la région Afrique du Nord, la Zone MENA et Moyen-Orient. C’est un mécanisme de financement durable, basé sur le paiement pour les services Ecosystémiques, qui permet la conservation des ressources hydriques, la restauration de la biodiversité et la préservation des activités socio-économiques et culturelles qui en dépendent.

A noter également que Six lacs prioritaires du Moyen Atlas, dont les ressources en eau sont fortement menacées, ont été identifiés pour la mise en place de la phase pilote du Fonds de l’eau du Sebou à connaitre : Dayt Aoua, Dayt Hachlaf, Dayt Ifrah, Aguelmam Afennourir, Aguelmam Tifounassine et Aguelmam Sidi Ali et que le Fond sera déployé à moyen terme au niveau du bassin du Sebou.

Ce projet ^precise-t-on; a choisi de mener cette expérience dans le bassin du Sebou qui s’étend sur une superficie de 40 000 km2 et englobe 4 régions et 17 provinces et préfectures. Ses apports en eau s’élèvent à plus de 5.6 Milliards de m3/an et il fournit 30% des ressources en eaux de surface et 20% des ressources en eaux souterraines du pays. Les eaux du Sebou et de ses affluents sont essentielles à la vie et aux activités de plus de 6,2 millions de marocains. Le bassin du Sebou abrite une forte économie agricole et industrielle qui contribue de façon importante à l’économie nationale.

Plusieurs activités novatrices seront expérimentées dans cette zone en matière de conservation et de restauration de la biodiversité, de soutien du développement socio-économique local et de renforcement des capacités en vue d’être à moyen et long terme dupliquées à l’échelle du bassin.

Mohammed Drihem

 

Comment here