Culture

La 4ème causerie du patrimoine Sur la thématique de la Reliure et restauration traditionnelle des livres et manuscrits

La Fondation Maroc du Patrimoine pour la Recherche, l’Etude et la Sauvegarde  du Patrimoine  Matériel et Immatériel Marocain a organisé sa la quatrième causerie du patrimoine vendredi dernier, à Dar Kadmiri de l’ancienne médina de Fès sous le thème : « Reliure et restauration traditionnelle des livres et manuscrits  dont les trois livres sacrés, la Thora, l’Evangile et le Coran ».

Cette causerie a été animée par MM. Said Benmoussa , chercheur et expert en reliure et restauration des livres  et manuscrits  et  Abderrahman  Malouli Idrissi, historien , chercheur en histoire de Fès et son patrimoine et acteur associatif  qui s’intéresse à la toponymie de la cité Idrisside qui ont traité du métier  de relieur d’art, relieur-doreur, restaurateur d’anciens parchemins, manuscrits ou de livres saints, tels la Thora, L’Evangile et le saint Coran soulignant que  ce métier de relieur  aurait  été introduit au Maroc, au temps de la dynastie des  Almoravides  sous le règne de Youssouf Ibn Tachafine.

Pratiqué aussi bien à Fès que dans d’autres villes du royaume ; ce métier d’art  manuel et artisanal a servi  à la réparation, à la protection, à la restauration  et à la valorisation de précieux ouvrages et registres en parchemin, papier, ou tissu  légués par des savants, des penseurs , des historiens, et autres , en utilisant des matériaux  de décoration et enjolivure en arabesques, maroquinerie et   des techniques de préservation de couvertures de précieux ouvrages, ont-ils assuré.

Les intervenants ont indiqué que les dynasties régnantes au Maroc dont les Almohades, les Mérinides, les Saadéens,  les Alaouites ont accordé un intérêt à la reliure et à la dorure d’anciens ouvrages , soulignant que des souverains Alaouites avaient  offert des exemplaires de livres saints du Coran, reliés et décorés  en or aux Lieux Saints de l’Islam.

Ils ont aussi traité  des relieurs-doreurs de confessions juive, chrétienne et musulmane,  notamment en Andalousie, insistant sur l’impérative nécessité de la protection et de la promotion de ce   « noble » métier artisanal et ancestral de  relieur-doreur au Maroc.

Mohammed Drihem

Qui est Said Benmoussa

     Le  Pr  Said Benmoussa, un natif de Rabat en 1954, chercheur et expert en reliure  et restauration des livres et manuscrits , a dédicacé  son ouvrage  intitulé : « La transcription ,  la reliure  et  la restauration  des trois livres saints  au Maroc et en Andalousie » dont la première édition est parue en 2018.

Pour le Directeur des Causeries du Patrimoine, le Pr Said  Benmoussa a  travaillé comme chef de département d’interprétation des livres et des manuscrits à la bibliothèque nationale de Rabat, des années durant.  Il  est aussi expert auprès de plusieurs bibliothèques nationales et internationales.

Reliure et restauration traditionnelle

Pour Jacquelines Romilly dans: “Le geste et la parole des métiers d’art..” (2004) ; « les personnes vivant parmi les livres et plus encore celles qui, pour leur activité professionnelle, prennent les livres et les manient, les laissent ouverts et les reprennent, savent que le relieur préserve le livre. Dans ma bibliothèque, la série des textes grecs s’en va en morceaux, les pages retenues par des élastiques. Seuls subsistent tous fiers ceux qui avaient été reliés, résistant à tout mon labeur. Quiconque aime les livres aime les voir ainsi bien habillés, comme parés pour entrer dans la durée »

Comment here