Monde

CORONAVIRUS : LA COP 26 PREVUE POUR NOVEMBRE 2020 A GLASGOW REPORTEE A CAUSE DU COVID-19

Prévue à Glasgow en novembre 2020, la conférence des Nations unies sur les changements climatiques COP 26 a été reportée en raison de COVID-19 par le Bureau de la COP de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en concertation avec le Royaume-Uni et ses partenaires italiens.

Selon la meme source ; les dates d’une conférence reprogrammée en 2021, accueillie à Glasgow par le Royaume-Uni en partenariat avec l’Italie, seront fixées en temps utile après de nouvelles discussions avec les Parties.

En effet précise-t-on ; compte tenu des effets actuels de COVID-19 dans le monde entier, il n’est plus possible de tenir une ambitieuse et inclusive COP 26 en novembre 2020 et la reprogrammation de la COP 26 permettra à ce que toutes les parties soient pleinement dédiées aux questions à débattre lors de cette conférence vitale et de disposer de plus de temps pour les préparatifs nécessaires.

Pour Alok Sharma, président désigné de la COP26 et secrétaire d’État chargé des entreprises, de l’énergie et de la stratégie industrielle a déclaré que: « Le monde est actuellement confronté à un défi mondial sans précédent et les pays concentrent à juste titre leurs efforts sur le sauvetage de vies et la lutte contre la COVID-19. C’est pourquoi nous avons décidé de reprogrammer la COP26.

Nous continuerons à travailler sans relâche avec nos partenaires pour atteindre l’ambition nécessaire à la lutte contre la crise climatique et j’attends avec impatience de convenir d’une nouvelle date pour la conférence. »

Quant à Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive des Nations unies sur le changement climatique ; elle a tenu a préciser que « Le COVID-19 est la menace la plus urgente à laquelle l’humanité est confrontée aujourd’hui, mais nous ne pouvons pas oublier que les changements climatiques sont la plus grande menace à laquelle l’humanité est confrontée à long terme ».

 

« Bientôt, les économies vont redémarrer. Ce sera une opportunité pour les pays de mieux se redresser, d’inclure les plus vulnérables dans ces plans et de façonner l’économie du XXIe siècle de manière propre, verte, saine, juste, sûre et plus résiliente.

En attendant, nous continuons à soutenir et à exhorter les pays à renforcer considérablement leurs ambitions en matière de climat, conformément à l’Accord de Paris. » avait-elle ajouté.

Pour sa part ; le ministre italien de l’environnement, de la protection du territoire et de la mer, Sergio Costa a déclaré : « Bien que nous ayons décidé de reporter la COP 26, y compris la pré-COP et la « Conférence des jeunes pour le climat » (COY), nous restons pleinement engagés à relever le défi des changements climatiques.

La lutte contre les changements climatiques nécessite une action forte, globale et ambitieuse. La participation des jeunes générations est impérative, et nous sommes déterminés à accueillir la « Conférence des jeunes pour le climat”, ainsi que la pré-COP et autres activités de sensibilisation. Nous continuerons à travailler avec nos partenaires britanniques pour que la COP26 soit un succès. »

La présidente de la COP25, la ministre Carolina Schmidt, a déclaré aussi que « La décision du Bureau sur le report de la COP 26 est malheureusement une mesure nécessaire pour protéger tous les délégués et observateurs. Nous sommes déterminés à faire en sorte que la dynamique de l’ambition climatique se poursuive, en particulier pour la préparation et la présentation de nouvelles contributions déterminées au niveau national (NDC  cette année. »

                                                                             Mohammed Drihem

Comment here