Monde

Pandémie du Covid-9, un bilan de plus en plus inquiétant

En dépit des efforts fournis par tous les gouvernements pour mettre fin à la pandémie du Covid-19, le nombre des atteints comme celui des morts est toujours en hausse. Cette situation semble difficile à contrecarrer puisque les décès ont dépassé les 150.000 depuis l’apparition du Virus en Chine.

Ainsi, L’Italie compte 22 745 victimes, l’Espagne déplore 19 613 morts, la France, 18 681 décès. Au Royaume-Uni, le Covid-19 a provoqué la mort 14 576 personnes. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) met en garde le continent qui ne doit “pas baisser la garde”, en notant des “chiffres constants ou accrus” de contaminations au Royaume-Uni et dans l’est du continent. Les Etats-Unis sont également très impactés avec 32 919 décès des suites du Covid-19.

A cet égard, il faut souligner que plus 4,4 milliards de personnes dans plus de 110 pays (soit plus de la moitié de la population mondiale) sont confinées et sont appelées ou contraintes par leurs autorités à rester chez elles. Une mesure qui a été adoptée par de nombreux pays dans le but de limiter la propagation et de contrôler les foyers où le virus s’est installé et qui risque de connaître un changement au niveau de la date prévue pour un retour progressif à l’état normal tant que la situation n’est pas sous la main.

A noter également que La Chine est soupçonnée par plusieurs pays d’avoir sous-estimé son bilan du coronavirus. Ainsi, suite à une révision du bilan fourni au départ par la Mairie de Wuhan, un chiffre supplémentaire de 1294 morts vient d’être annoncé, portant le bilan à 4 632, pour un total de 82 692 cas confirmés. Ce qui renforce les doutes de certains pays quant aux bilans officiels des autorités, accusées d’opacité dans leur gestion de la crise et met la Chine dans l’embarras.

Dès lors, le bilan de la pandémie du Covid-19 se présente comme suit : Etats-Unis : 684 920 personnes contaminées dont plus de 32 000 ; Espagne : 188 000 personnes testées positives au coronavirus, avec plus de 19 000 décès liés au Covid-19. Ensuite vient l’Italie avec 172434 cas confirmés dont 22745 morts ; le Royaume-Uni : 109000 cas dont 14000 décès ; l’Allemagne : 139 134 personnes sont désormais contaminées dans le pays. Le nombre de décès atteint 4 052 puisque 299 personnes de plus sont décédées du coronavirus ces dernières 24 heures ; le Portugal : 200000 cas dont 629 morts et la Belgique où Le bilan continue de s’aggraver ces derniers jours. 5 163 morts du Covid-19 ont été officialisées en Belgique, faisant du pays le plus touché en nombre de cas rapportés à la population (11,4 millions d’habitants). La Belgique a enregistré 313 décès au cours des dernières 24 heures.

Quant à au continent asiatique, l’Inde, grâce au confinement qui doit s’étendre jusqu’au 3 mai, le dernier bilan recense un total de 13835 cas confirmés et 452 morts par le virus.

Qu’en est-il sur le reste du continent africain ? Le dernier point de situation sur le continent faisait était de 19 334 cas confirmés de Covid-19 alors que la barre des 1 000 morts a été franchie vendredi. Presque tous les états sont touchés, 52 sur 54, puisque seuls le Lesotho et l’archipel des Comores ne déclarent pas de cas. 911 personnes sont mortes du coronavirus sur l’ensemble du continent. L’Afrique du Sud, l’Égypte mais aussi l’Algérie et le Maroc comptent plus de 2000 cas sur leurs sols. En Libye, le Gouvernement d’union nationale (GNA), qui contrôle l’ouest du pays et la capitale Tripoli, a entériné un confinement général de dix jours avec fermetures des supermarchés alors que le Burkina Faso a officialisé le port obligatoire du masque ou d’un cache-nez dès le 27 avril prochain, note la radio RFI.

Pays le plus touché du continent, l’Afrique du Sud a dépassé ce mercredi les 2 600 cas confirmés et déplore, vendredi, 50 morts. Mais les chiffres interrogent quand on sait que le pays a effectué 73 000 tests (un record sur le continent) pour une population de 57 millions d’habitants selon l’AFP. Autre exemple, le Nigéria, géant africain avec ses 190 millions d’habitants, n’aurait effectué que 5 000 tests… Le confinement a été instauré presque partout mais peut être difficilement suivi, notamment dans les quartiers populaires où la densité de population est forte et où le confinement ne peut être qu’illusoire tant le besoin de trouver de la nourriture est essentiel. En Côte d’Ivoire, l’état d’urgence a été prolongé jusqu’au 30 avril et les établissements d’enseignement supérieur seront fermés jusqu’au 17 mai.

L’Algérie a officialisé 2268 cas de personnes contaminées depuis le début de l’épidémie dans le pays le 25 février dernier. 348 personnes y sont décédées du coronavirus. Blida reste la région la plus touchée.

Les questions sont nombreuses sur un durcissement des mesures de confinement, notamment à Alger. Les autorités rappellent chaque jour les gestes barrières à respecter et les mesures actuelles. Celles-ci imposent notamment un couvre-feu de 19h à 7h, la fermeture des cafés et restaurants dans les grandes villes, la suspension des transports en commun public et du trafic ferroviaire, la fermeture des écoles, des mosquées, des lieux de rassemblements et interdit toute manifestation. Un numéro vert d’information, le 3030, a été mis en place.

Le pic de l’épidémie était justement attendu ces prochains jours, le 20 avril selon un membre du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus en Algérie. Pour rappel, l’administration de chloroquine aux malades a été validée fin mars. “Actuellement, le protocole mis en place est destiné aux personnes qui sont considérées comme des personnes à risque et qui ont des pathologies chroniques associées quelle que soit leur forme. Il est destiné également aux patients qui ont des formes compliquées ou sévères”, avait expliqué fin mars Smail Mesbah, membre du conseil scientifique réuni par les autorités.

Le Maroc a pris une décision radicale et inédite : rendre le port du masque obligatoire pour tous. Pour cela, le royaume a débloqué un fonds de subvention pour les fournir à bas prix et s’est lancée dans une politique de production intensive de masques en mobilisant de nombreuses firmes avec pour objectif à court terme de parvenir à en exporter. Le Maroc compte 2670 cas de Covid-19 dans le pays selon le dernier bilan disponible pour 137 morts. Les mesures de confinement strict restent en vigueur mais sont difficilement suivies dans les zones de population dense où l’arrêt des activités économiques a de graves conséquences pour une population qui vit essentiellement de petits boulots et ne dispose pas de couverture sociale.

Le royaume est également devenu le premier Etat au monde à généraliser l’utilisation de la chloroquine pour tous les malades. Pour contrer l’épidémie, le pays avait rapidement suspendu début mars ses liaisons avec l’Espagne et la France avant d’annoncer la fermeture des établissements scolaires (crèches, écoles, collèges, lycées et universités) le 16 mars dernier. Les établissements publics (cafés, restaurants, cinémas, salles des fêtes) ont ensuite fermé, annonce suivie de l’instauration de l’état d’urgence sanitaire le 22 mars. Le confinement a finalement été instauré et personne ne peut quitter son domicile sans une attestation de déplacement dérogatoire délivrée par les autorités ou l’employeur.

ML

Comment here