Divers

Le Covid-19 et les nouvelles modalités du comportement social

En dépit de la gravité de la pandémie du covid-19, on peut dire qu’elle a imposé des comportements qui, à la limite, on doit préserver après cette crise.

En effet, à part le confinement qui est une mesure indispensable pour éviter la propagation de cette maladie entre individus, des modalités de conduite ont été bien adoptées comme la distanciation, le respect de la priorité et finalement l’éducation à la citoyenneté et la solidarité.

Certes, c’est une bonne chose en particulier au niveau du comportement individuel à l’égard de son propre milieu familial et social. C’est une nouvelle attitude qu’on est obligé de garder après cette tempête qui a frappé le monde entier.

Cependant, dans notre pays, certains agissements ne sont pas conformes et risquent d’entraver cette lutte acharnée que le corps médical ainsi que les autorités mènent contre ce fléau.

Ainsi et comme on vient de le diffuser dans les journaux télévisés, le désintéressement de certaines personnes à l’égard du Covid-19 ne sont pas une preuve de leur compréhension de la gravité de la situation et le risque de la contamination n’est pas exclue.

A cet effet, on doit rappeler les mesures d’hygiène comme le fait de se débarrasser de son masque dans la rue, le fait de ne pas respecter la distance entre individus et finalement cette envie d’être toujours servi le premier devant une file d’attente.

Certes, c’est le moment pour chacun de nous de revoir ses habitudes et de les corriger, prenant en considération cette expérience particulière qui sera gravée à jamais dans notre esprit.

L’autre leçon à tirer, c’est la gestion des déchets et il est temps pour nous de réfléchir sérieusement à une nouvelle organisation qui permettra au citoyen de mieux s’adapter aux nouvelles techniques de tri sélectif des déchets des ménages en particulier. Une mesure qui contribuera dans l’assainissement de notre environnement d’une part et le recyclage des déchets d’une autre part.

Un dernier point à traiter, c’est la recherche scientifique et qui doit jouir d’une importance capitale pour ce qu’elle peut entraîner comme innovation et créativité. C’est d’ailleurs ce qui a été prouvé au Maroc par la création d’appareils respiratoires, des masques, et finalement des propositions de traitements pouvant contribuer dans la lutte contre ce fléau ou autre puisque nous sommes conscients aujourd’hui de la nouvelle tendance de la société moderne, qui sera la société à risque.

En attendant, un conseil : restons chez nous et respectons les mesures de la situation d’urgence sanitaire. Pour nous et pour notre pays.

Mohamed Laghouizi

Comment here