Régions

LA MONILIOSE S’ATTAQUE AUX VERGERS DE CERISIER DE LA PROVINCE D’IFRANE : LA PRODUCTION REDUITE DE 50%  

Espèce arboricole fascinante de par la splendeur de sa floraison abondante et généreuse en cette saison du printemps, le cerisier introduit dans la région d’Ainleuh à l’époque du protectorat où il valorise certains périmètres agricoles notamment dans les communes de Ainleuh, Tizguite, Sidi El Makhfi, Oued Ifrane et Bensmim a connu un développement exponentiel au niveau de la Province d’Ifrane considérée comme première productrice de la Cerise au Maroc.

Malheureusement ; on nous apprend en ces temps de confinement que bon nombre de vergers de cerisier au niveau de la province d’Ifrane ont été touché ces derniers jours par la maladie la « Moniliose

», qui se retrouve sur tous les fruits à noyaux mais aussi sur ceux à pépins et qui est maladie cryptogamique causée à une plante par un champignon  microscopique qui attaque exclusivement les fruits en les faisant pourrir.

Selon un producteur de la région, cette maladie qui a réduit de 50% la production des cerises cette année dans la région ; est très reconnaissable sur les fruits qui présentent des taches brunes et circulaires et qui produisent des pustules blanchâtres formant des cercles concentriques : Fruits contaminés qui se dessèchent, se ramollissent, se momifient et pourrissent complètement tout en restant sur les branches.

Selon les spécialistes ; cette maladie est causée par les dernières pluies qui étaient accompagnées de brouillard assurant ainsi ; le terrain privilégié pour le développement de ce champignon qu’est l’humidité surtout en cette période à risque située entre mai et aout

La contamination par ce champignon (Monilinia fructigena) dont les spores sont dispersées par le vent ou par des insectes se fait au niveau des blessures causées par les insectes et les oiseaux sur les fruits (notamment les cerises), mais aussi par contact entre fruits sains et contaminés, et bien sûr, par l’excès d’humidité.

Sur un autre chapitre concernant ces mêmes cerisiers, on nous apprend que bon nombre de ces zones de production de la cerise, particulièrement celles de Sidi El Makhfi ont connu en ces temps de confinement imposé par l’état d’Urgence Sanitaire décrété par les pouvoirs publics un afflux incompréhensible de main d’œuvre venant de l’extérieur pour la cueillette des cerises dans la province d’Ifrane Guérie de la pandémie du COVID-19 et qui risque d’être contaminée par cette main d’œuvre si rien n’est fait pour la contrôler par des prélèvement test de dépistage et pour  contrôler les axes et circuits ; peut-être clandestins, empreintes lors de sa circulation pour entrer dans le périmètre provincial.

                                                                             Mohammed Drihem

Comment here