Économie

Maroc-Covid-19 : Le GPPEM tire la sonnette d’alarme sur la perte de milliers d’emplois dans les entreprises de  l’événementiel

Le Groupement Professionnel des Prestataires de l’Evénementiel au Maroc (GPPEM) a tiré la sonnette d’alarme sur la crise qui frappe de plein fouet les sociétés de l’événementiel du fait  des mesures sanitaires prises par les autorités marocaines pour la lutte contre la propagation du Coronavirus.
Le groupement a rappelé dans un communiqué qu’il a déjà mis en place un ensemble de dispositions   pour soutenir les prestataires de écosystème de l’industrie de événementiel (EIE), particulièrement les petites, moyennes et très petites entreprises (PME et TPE) et les employés. Il a aussi élaboré un plan de relance  afin d’identifier les mesures qui pourraient sauver le tissu industriel de l’événementiel.
« Il est important de souligner que les retombées économiques de l’écosystème de l’industrie de l’événementiel sont de 63 milliards de dirhams, ce qui représente 5% du Produit intérieur brut (PIB). Avec près de 5.000 entreprises et 190.000 emplois directs et indirects,  l’écosystème de l’industrie de événementiel (EIE) doit avoir une grande place dans le plan de relance national » plaide  Aziz Bouslamti, président du GPPEM.
Le groupement fait appel au  ministère  de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie Verte et Numérique pour qu’il soutienne les entreprises de  l’industrie de l’événementiel. Il lance aussi  un appel à tous les grands donneurs d’ordre publics et privés pour les inciter à maintenir une partie de leurs événements, suivant des conditions sanitaires à établir en étroite collaboration avec les autorités compétentes, ou au moins les reporter.
« Nous nous attendons à une baisse de +70% du chiffre d’affaires de l’EIE, entraînant une perte de près de 150.000 emplois, si rien n’est fait durant les prochaines semaines. En plus de l’aspect socio-économique, le Maroc risque de perdre en quelques mois ce qu’il a construit en quelques décennies, un savoir-faire qui permet au Royaume de briller au niveau international » prévient  le président du groupement.
Le GPPEM lance un appel au gouvernement pour que ses doléances fassent l’objet d’une attention particulière et de mesures concrètes qui permettront de sauver les milliers d’emplois et les centaines d’entreprises.
Le groupement a identifié des propositions qui s’articulent autour d’une hypothèse décisive et de cinq leviers : le maintien de la commande publique, la communication et la promotion, le sanitaire, le fiscal et le social et le bancaire.
Le GPPEM, rappelle-t-on, est  une association qui regroupe les sociétés et les auto-entrepreneurs qui composent l’écosystème de l’événementiel (organisation des événements, foires, congrès, conférences, festivals, etc.).Il regroupe les professionnels de l’événementiel de plusieurs villes du Maroc dont Fès, Agadir, Berkane, Casablanca,  Laâyoune, Marrakech, Meknès, Mohammedia, Oujda, Rabat, Salé, Tanger, Tantan, Témara.
Kaddour Fattoumi

Comment here