Société

France-Maroc : Manifestation de milliers de personnes à la suite du décès accidentel d’un adolescent d’origine marocaine

Des milliers de personnes se sont réunies jeudi 21 mai courant  à Argenteuil, région de Paris, pour une marche blanche en hommage posthume au jeune Sabri C. , 18 ans, d’origine marocaine, décédé dans la nuit du samedi au dimanche à moto en percutant un poteau.
Ces milliers de  manifestants paisibles  ont brandi des banderoles  « Lumière (s) pour Sabri », le nom du collectif en soutien au jeune homme et mot clef utilisé sur les réseaux sociaux.
Une vérité que cherche en premier lieu la famille de Sabri qui soupçonne que le décès du jeune est provoqué à la suite d’une course poursuite de la police.
Mais le parquet de Pontoise , cité par la presse française,  estime que “les premières constatations confirment à ce stade l’absence de poursuite de la moto par les policiers”, ajoutant qu’une “expertise en accidentologie a d’ores et déjà été diligentée [dont] les premières conclusions confirment l’absence de choc entre le véhicule de la police et la moto”.

Mais la défiance  est de mise  et des habitants ne croient pas en cette version des faits, selon la presse française.  Ils pointent le lien qu’aurait eu une voiture de la Brigade anti-criminalité (BAC) d’Ermont avec cet accident. Le véhicule aurait été vu dans cette rue.

Les policiers ont indiqué « qu’ils patrouillaient lorsque la moto est arrivée vers eux en circulant à grande vitesse. Le motard “se serait déporté sur le trottoir pour continuer son chemin” et aurait percuté un poteau électrique sur ce trottoir. La victime ne portait pas de casque et conduisait une moto non-homologuée.

Les tensions persistent dans cette commune du Val d’Oise. Avec 250 policiers mobilisés la nuit du décès du jeune homme, “la zone d’Argenteuil a été bien quadrillée par les forces de l’ordre, et le dispositif policier a plutôt bien fonctionné”, selon une source policière citée par la presse. Un hélicoptère est venu compléter l’action des forces de l’ordre dans la soirée.

Des départs de feu de poubelles et de palettes dans les secteurs de la dalle d’Argenteuil, du centre-ville, des quartiers Joliot Curie et Charcot, à Argenteuil dans le Val d’Oise ont été constatés.

Des mortiers ont également été tirés sur les policiers et des véhicules incendiés, dont une voiture en stationnement dans un boulevard  à Argenteuil. Et depuis dimanche soir, ce sont 21 individus qui ont été interpellés pour des faits de violence urbaine à Argenteuil, rapporte la presse .

Kaddour Fattoumi

Comment here