ActualitéMaroc

A.L.E.N.F d’Ingénieurs organise un Webinaire international sous le Thème :   « Stratégie Forêts du Maroc 2020-2030 : Refonte institutionnelle; Quel apport? et quelle démarche pour réussir la transformation ».

Après l’adoption de la nouvelle stratégie forestière : « Forêts du Maroc 2020-2030 » dont le lancement a été donné le 13 février 2020 par SA MAJESTE LE ROI MOHAMED VI que Dieu l’assiste ;  le secteur forestier commence à connaitre une évolution structurelle.

Cette nouvelle stratégie qui constitue un tournant majeur dans la gestion de nos forêts Marocaines est construite autour de quatre axes fondamentaux à savoir : La création d’un nouveau modèle basé sur une approche participative, la gestion et le développement des espaces forestiers selon leur vocation, le développement et la modernisation des professions forestières et enfin ; la réforme institutionnelle du secteur à travers la création de l’Agence des Eaux et Forêts et celle de la Protection de la Nature, en plus d’un Pôle de Formation et de Recherche.

Reconnaissant l’importance cruciale de l’organisation institutionnelle pour le succès de toute vision réformatrice, L’Association des Lauréats de l’Ecole Nationale Forestière d’Ingénieurs (ALENFI) contribue au débat national lié aux questions environnementales et organise un webinaire international sous le thème de la : « Refonte institutionnelle du secteur forestier ; Quel apport? Et Quelle démarche pour réussir la transformation » et ce, afin d’enrichir le débat autour de la refonte institutionnelle en cours dans l’objectif de dresser un état des lieux de l’évolution institutionnelle du secteur, d’échanger autour des expériences des autres Pays ayant instauré des modèles institutionnels du secteur forestier basé sur les Etablissements Publiques et d’identifier les leviers d’action qui sont de nature à favoriser la mise en place du schéma institutionnel fondé sur deux Agences Nationales .

Aussi, à travers ce Webinaire qui sera animé par d’éminentes personnalités et experts représentant Ancien dirigeant de l’Office National des Forêts France, l’Agence Parcs Canada, un Expert Forestier de la  Tunisie, un Expert forestier marocain ainsi que

Experts de la gestion des ressources humaines et de l’administration publique marocaine et des Experts en Management des ressources  humaines et l’administration publique marocaine ; plusieurs questions fondamentales liées à la refonte institutionnelle du secteur seront traitées, en dont notamment et entre autres :

– Comment peut-on expliquer le changement intentionnel récurrent dont le secteur a fait l’objet depuis la création de l’Administration Forestière ?

– Quels sont les avantages d’une transformation d’un Département Ministériel vers des Etablissements publiques, et quels sont les instruments et mécanismes à mettre en place et les garde-fous à tenir en compte pour en assurer la réussite ?

– Quel schéma de coordination entre les deux Agences peut-on asseoir aux échelles stratégique, régionale et territoriale,

– Quelle place occupera le Pôle Formation et Recherche dans le cadre de cette refonte et comment peut-on le renforcer

A signaler au passage que l’organisation institutionnelle du secteur forestier fera l’objet d’un changement très profond qui sera caractérisé non seulement par le passage d’un Département Ministériel vers un Etablissement Publique mais aussi par la création de deux  Entités Institutionnelles qui devraient se partager la responsabilité de conservation et de développement des espaces forestiers selon des mécanismes appropriés. D’autant plus que l’organisation institutionnelle du secteur constitue la plateforme porteuse qui définira le système de management et les procédures de travail, et servira également de structure qui conditionnera, hébergera et soutiendra la mise en œuvre des autres axes de la Stratégie Forêts du Maroc 2020-2030.

A rappeler enfin que le secteur forestier marocain a connu, depuis la création des Services Forestiers en 1913, des évolutions importantes, aussi bien sur le plan juridique, institutionnel et de gouvernance que sur le plan des approches techniques et des mécanismes financiers préconisés.

Dans ce sillage, l’organisation institutionnelle du secteur forestier a subi, au fil des années, une multitude de changements structurels dans le but d’asseoir les conditions nécessaires et favorables à la mise en œuvre efficiente des programmes et projets de conservation et de développement des ressources forestières. Ainsi, ce secteur est passé par plusieurs formes d’organisation institutionnelle à savoir :

1) Service des Eaux et Forêts,

2) Direction des Eaux et Forêts et de la Conservation des Sols,

3) Administration des Eaux et Forêts et de la Conservation des Sols, 4) Ministère Délégué Chargé des Eaux et Forêts,

5) Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification,

6) Département des Eaux et Forêts sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développent Rural et des Eaux et Forêts.

                                                                     Mohammed Drihem

Comment here