Régions

IFRANE : UNE FORTE TEMPETE DE GRELE A RAVAGE 700 HECTARES D’ARBRES FRUITIERS, DE CEREALES ET DE MARAICHAGE  

Samedi 06 juin dernier, une très forte tempête de grêle s’est abattue sur la province d’Ifrane en affectant une superficie de de plusieurs hectares au niveau collectivités territoriales rurales de Ain Leuh, Oued Ifrane, Sidi El Makhfi et Tizguite où la forte intensité a causé des dégâts pour plusieurs cultures et certaines infrastructures agricoles.

Les estimations globales initiales faites par les commissions de la direction provinciale de l’agriculture envoyées sur les lieux ; montrent que la superficie touchée a atteint 700 hectares dont 330 ha d’arboriculture , 310 ha de céréales et 60 ha de maraichage le tout   répartis entre quatre  communes rurales de la province comme suite : Ain Leuh 20 ha de pommier, 50 ha de cerisier et 180 ha de céréales ; Oued Ifrane 40 ha de pommiers, 20 ha de pêchers/pruniers, 70 de céréales et 40 ha de maraichage, Sidi El Makhfi 40 ha de pommiers, 40 ha de pêchers/pruniers, 60 ha de céréales et 20 ha de maraichage et enfin, Tizguite avec 80 ha de pommiers.

A rappeler que dans un communiqué du ministère de tutelle ; les dégâts dans la région de Fès Meknès dont relève la province d’Ifrane sont minimes dans les exploitations équipées en filets anti-grêle ou situées dans les zones équipées de générateurs anti-grêle.

Par la même occasion on relève que la région de Fès-Meknès compte 6.260 hectares équipés en filets anti-grêle subventionnés par le Fonds de développement agricole, pour une enveloppe de 310 millions de dirhams, et 68 générateurs anti-grêle, gérés avec efficacité et efficience par la Fédération nationale des utilisateurs des générateurs anti-grêle, selon la même source.

La plupart des cultures touchées bénéficient du programme d’assurance multirisques climatiques des cultures que le ministère a mis en place pour soutenir les agriculteurs et pris en charge par la Mutuelle agricole marocaine d’assurances (MAMDA), ajoute le communiqué.

                                                                                       Mohammed Drihem

 

Comment here