RégionsUncategorized

TOURISME POST-COVID-19 REPREND DOUCEMENT MAIS SUREMENT SON ACTIVITÉ TOURISTIQUE.

Dès  la publication du communiqué daté du 21 juin annonçant les  nouvelles mesures d’allègement du confinement dans le pays; des centaines de familles marocaine ont commencé à rêver d’un très grand bol d’oxygène en plein milieu de la nature d’Ifrane loin du stress et de la vie d’entre quatre murs des appartements dans les grandes villes jusque-là confinées à cause de l’état d’urgence sanitaire décrété par les pouvoirs publiques pour endiguer la propagation du COVID-19.

Ce rêve se réalisa aux premières heures du premiers week-end suivant cette annonce du jeudi 21 juin et des centaines familles de nos concitoyens marocains vivant dans les grandes agglomérations dont notamment et surtout celles de Fès et Meknès les plus proches ; ont mis le Cap sur la Ville d’Ifrane ou tout a été mis en œuvres aussi bien par les pouvoirs publiques et communaux que par les opérateurs touristiques locaux pour leur assurer un meilleur accueil, une bonne qualité de services et de très bonnes conditions de Séjours dans la cité.

Tout ce beau monde aux cotés des habitants de la ville sur les visages desquels, mêmes masqués, se lisait un sentiment de grand soulagement, a veillé à se conformer aux gestes barrières (port de bavettes, distanciation physique et stérilisation régulière des mains avec du gel hydroalcoolique…), pour éviter toute propagation ou réapparition de la pandémie.

Dans ce sens, presque la totalité des restaurateurs et cafetiers et quelques hôteliers ont rouvert les portes de leurs établissements devant leur clientèle venue nombreuse ce Week-end du 27-28 juin 2020 pour profiter au maximum des grands airs naturels et verdoyants que leur offre la capitale écologique : Ifrane.

Longtemps confinés entre les quatre murs des appartements, femmes et hommes de tous âges, accompagnés de leurs enfants, ont investi les places et espaces publics ainsi que la très prisée source Vittel au cœur du Val d’Ifrane et le beau plan d’eau de Zerrouka 1, qui ont retrouvé doucement mais surement leur animation, l’occasion, pour certains, de profiter ensemble du beau temps et de faire du sport en plein air  dont la marche, et de se balader et de déambuler, pour d’autres, afin de se dégourdir les jambes après une période d’inactivité “forcée”.

A cette occasion, nous avons abordé Mme Slamti Lamiya, enseignante retraitée à Sefrou et fan mordue de la randonnée pédestre qui a bien voulu nous accorder cette déclaration incitative à la (Re) découverte de la beauté céleste des paysages montagneux de la ville de Sefrou et ceux de la ville d’Ifrane et sa région au cœur du parc national d’Ifrane (VIDEO-2).

De véritables grands d’oxygénation et de pur bonheur qui ont permis aux grands et petits de savourer pleinement du plaisir d’un retour, ô combien attendu, au cours normal de la vie avec bien sur quelques précautions de sécurité sanitaire.

A noter aussi que cet allègement du confinement a permis  la reprise, de l’activité économique, commerciale et de services conformément aux mesures de précaution instaurées et ce, à la grande joie des professionnels, qui s’impatientaient de rouvrir leurs échoppes, en espérant “sauver les meubles” et profiter de la saison estivale pour la relance de leurs commerces durement affectés par la Covid-19 comme c’est le cas de M. M’Hamed Bahaj, propriétaire d’un café-restaurant de la place, dont la réouverture est imminente, après la mise en place de tous les dispositifs de prévention adoptés (VIDEO.1).

                                                                             Mohammed Drihem

Comment here