Régions

Fes-Développement: « Le développement durable, quels leviers pour les régions ? » thème d’une conférence virtuelle

« Le développement durable, quels leviers pour les régions ? » est le thème d’une conférence virtuelle  organisée récemment par la Fondation Maroc du Patrimoine pour la Recherche, l’Etude  et la Sauvegarde du Patrimoine Matériel et Immatériel  avec le concours  de l’Association « Bouabate » Fès.
Cette conférence en ligne  a été animée par MM.Badr Ikken , directeur général de l’Institut national IRESEN (Institut de recherche sur l’énergie solaire et les énergies nouvelles), Tijani Bounahmidi , vice-président chargé de la Recherche et de l’Innovation à l’Université EuroMed de Fès (UEMF) et  membre du conseil scientifique d’IRESEN et Hamza Benabdellah , trésorier de la Chambre de commerce , d’industrie et des services de  Fès-Meknè
Les conférenciers dont le Dr. Abdelfettah Sbai, directeur des “Causeries du Patrimoine” ont été unanimes à rappeler  l’importance des énergies renouvelables pour le développement socio-économique et la création d’emplois dans les  différentes régions du Maroc et pour la lutte contre le réchauffement climatique et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, en conformité avec les engagements internationaux  et le Protocole de Kyoto, soulignant  que le royaume du Maroc a déjà abrité en 2016 à Marrakech ,et  avec succès ,  la COP 22, la Conférence des Parties à la Convention  cadre des Nations Unies  sur les changements climatiques .
Ainsi, M.Badr Ikken , directeur général de l’IRESEN a annoncé notamment  que dans la perspective de  mettre en place des programmes de coopération, l’IRESEN a récemment pris part à une réunion de travail avec le ministère délégué chargé des marocains résidents à l’étranger, présidée par la ministre Nezha Elouafi et il a été décidé l’organisation d’un événement phare au cours de la  dernière semaine du mois de Novembre prochain pour lancer les programmes de coopération « Le Green ISC Industrie & Science Conférence ».
Cette conférence sera la première du genre groupant des experts  de la communauté des « Marocains du Monde en Science & Industrie dans le domaine des technologies propres » a-t-il indiqué.
L’objectif de cette manifestation scientifique étant, précise-t-il,  «  la mise en place de programmes de coopération encourageant la participation de nos experts et chercheurs Marocains à l’étranger dans le cadre de nos appels à projets de recherche et d’innovation dans le domaine des technologies propres ainsi que dans les programmes de renforcement des capacités et de formation des formateurs ».
Quant à M.Tijani Bounahmidi , qui est également professeur d’enseignement supérieur en Génie des Procédés,  il  a traité  de « L’ Agro Energy-TIC » et  du projet « Fez Smart Factory » qui inclue une composante “Energies renouvelables”. Ce projet est actuellement en cours de réalisation dans le cadre du Programme FONZID du Millenium Challenge Account- Morocco et Millenium Challenge Corporation (coopération maroco-américaine) . Il a rappelé quei « L’Agro EnergyTIC » est un projet  que l’Université Euro-méditerranéenne de Fès  (UEMF) développe avec l’IRESEN, précisant que  ce projet  porte sur le développent d’une plateforme technologique en énergies renouvelables et efficacité énergétique appliquées à l’agriculture et à l’industrie agroalimentaire, en utilisant notamment les technologies de l’information et communication pour des applications.
Il convient de souligner que M. Badr Ikken ,  avec un diplôme d’ingénieur en génie mécanique et production industrielle et systèmes solaires de l’institut de technologie de Berlin et une riche expérience en Allemagne , a rejoint en septembre 2010, l’Agence Marocaine de l’Energie Solaire (MASEN) en tant que directeur du développement intégré, en charge de l’intégration industrielle et R&D. Il a cofondé l’Institut national IRESEN (Institut de recherche sur l’énergie solaire et les énergies nouvelles), basé au Maroc, dont il est le directeur général depuis juillet 2011, et a créé en 2014 la plus grande plateforme de recherche solaire en Afrique, le Green Energy Park.
Kaddour Fattoumi

Comment here