Dossier

Ecologie et solidarité au cœur des salles de classes bioclimatiques à Agadir

Par : NOUR-EDDINE SALLOUK

La direction provinciale du MEN, le conseil provincial de la préfecture d’Agadir et la Fondation GoodPlanet ont inauguré le 27 septembre dernier l’ouverture du projet de construction d’une salle bioclimatique dédiée aux enfants de l’enseignement préscolaire de l’école Sidi Boushab de la commune d’Amskroude.

Une vingtaine d’enfants issus du milieu scolaire rurale se verront dispenser dorénavant leur enseignement dans une salle bioclimatique regroupant l’art et la manière dans sa conception et ce dans le respect des normes architecturales de la région. La salle de 00×00² a été construite avec des matériaux locaux et naturels disponibles (terre crue, pierre, paille, bois, roseaux, troncs de palmier) et selon les savoir-faire traditionnels en plus de l’aménagement de la cour (terrasses, bancs, ombrage, végétalisation).

La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence d’une importante délégation de la DP du MEN, du CP de membres de la FGP, des élus et des habitants et parents d’élèves de la commune d’Amskroude.

Deux projets bioclimatiques similaires ont été réalisés selon le même schéma dans le cadre d’un partenariat  signé entre Rahal ENNAJI, Directeur Provincial du MEN à  Agadir et Yann Arthus-BERTRAND, Président de la Fondation GoodPlanet. Le premier, l’année 2015 à destination des enfants de l’école Al Hidaya, commune rurale de Drarga ; le deuxième deux ans plus tard, dans la même commune à Ait Ahmed pour l’école Tagadirt Nidouballa.

Le projet Ecoles bioclimatiques de la Fondation parisienne GoodPlanet, s’est fixé comme objectif de créer des infrastructures scolaires (réhabilitation ou reconstruction des écoles existantes ou création de toutes nouvelles structures) là où le besoin s’en sent. Le programme est destiné essentiellement aux enfants de 3 à 10 ans des zones rurales. Les réalisations bioclimatiques de ce partenariat sont l’œuvre d’architecte de la FGP ; et en plus d’être respectueuses de l’environnement elles ne nécessitent pas beaucoup d’énergie et « offrent un parfait confort thermique et acoustique ».

Sur la foulée de cette inauguration, des tablettes et des produits désinfectant, pour nous rappeler les conditions sanitaires difficiles par lesquels nous passons, ont été distribués aux trois établissements, les deux premières écoles d’Al Hidaya et de Tagadir Nidouballa étant présents à cette occasion.

Au-delà de ces bâtisses respectueuses de l’environnement, ce projet vise à améliorer l’égalité des chances entre les enfants des zones rurales  et ceux des villes ce qui contribuera à diminuer le taux de décrochage scolaires au sein de cette population.

Douze autres projets pour doter les autres communes rurales de la préfecture d’Agadir de structures bioclimatiques similaires, devront être réalisés dans les deux prochaines années selon les termes du partenariat tripartite signé entre la DP du MEN le CP de la préfecture d’Agadir et la FGP.

 

Comment here