Dossier

La Maison Méditerranéenne du Climat organise son deuxième atelier de planification

La Fondation Maison Méditerranéenne du Climat (FMMC) a organisé un atelier de planification opérationnelle, le jeudi 15 octobre 2020 à Rabat, pour l’élaboration de son plan d’action 2021-2023, qui s’inscrit dans le cadre de son plan stratégique 2030, visant le renforcement du pouvoir d’action des collectivités territoriales, en matière d’atténuation et d’adaptation au changement climatique.

 

Le Haut-Commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification, Président de la Fondation Maison Méditerranéenne du Climat (FMMC), Dr. Abdeladim LHAFI a présidé le jeudi 15 octobre 2020 à Rabat un atelier relatif à la planification opérationnelle dans le cadre d’une étude que mène la FMMC, pour l’élaboration d’un plan d’action stratégique et d’un business plan pour la Maison Méditerranéenne du Climat (MMC).

Cet atelier constitue l’étape finale du processus, après le premier atelier participatif, tenu le 24 septembre 2020, pour la formulation de la stratégie de MMC à l’horizon 2030, et qui a permis de partager les principaux enjeux identifiés lors de la phase de diagnostic et d’ébaucher le plan stratégique de la MMC 2030 (mission, vision, valeurs, DAS).

Ayant regroupé une vingtaine d’experts représentant des institutions gouvernementales, des collectivités territoriales, des ONG et des institutions internationales, les travaux de cet atelier ont abouti à l’élaboration, l’analyse et la finalisation de l’arborescence des chantiers prioritaires, qui constituent le plan d’action 2021-2023.

Il faut rappeler que la Maison Méditerranéenne du Climat (MMC) s’est donné comme mission de : 1) éclairer les décideurs du pourtour méditerranéen sur les principales questions liées au changement climatique, 2) renforcer le pouvoir d’action des Collectivités Territoriales en matière d’atténuation et d’adaptation au changement climatique en les accompagnant dans la mise en œuvre des agendas climatiques (mondiaux, régionaux, nationaux et territoriaux), 3) promouvoir les partenariats et la mise en réseau au niveau de l’espace méditerranéen et sa profondeur africaine, et 4)porter la voix de la méditerranée au niveau des instances internationales.

Dans ce cadre, la MMC ambitionne, d’ici 2030, de devenir un centre de référence régionale en matière de lutte contre le changement climatique et ses effets, reconnu et respecté par les principaux acteurs en la matière.

 

Comment here