Régions

PANDEMIE DU COVID-19 LES POUVOIRS PUBLIQUES ET LES DONNATEURS AU SECOURS DES PROPRIETAIRES DES CALECHES ET DES COCHERS DE MARRAKECH

Dans le cadre des grands efforts déployés par la Wilaya de Marrakech-Safi et notamment au niveau de la Préfecture de Marrakech sous la supervision du Wali de la Région Mr Karim Kassi Lahlou ; gouverneur de la préfecture de Marrakech, en venu de venir en aide aux citoyens et aux secteurs d’activités les plus vulnérables au niveau de la préfecture de Marrakech en cette période de pandémie du COVID-19, les cochers de la place de Jemaa el-Fna ont été au rendez-vous avec la cérémonie de remise d’un don de quelques 84 tonnes d’aliments Fourragers au profit de leurs chevaux en guise de soutien è tous les Cochers de la place pour subvenir aux besoins d’alimentation de leurs chevaux.

Cette opération de solidarité supervisée par le Wali de la Région Marrakech-Safi et gouverneur de la préfecture de Marrakech Mr Karim Kassi Lahlou a été hautement saluée par le président de l’association des Cochers de Marrakech et Secrétaire général du syndicat des propriétaires de calèches et des Cochers ; Mr Soufiane Majid qui nous a déclaré qu’il s’agit là de la quatrième opération de soutien du genre organisée à leur profit par Mr le Wali de la Région  avec le soutien de plusieurs donateurs dont la SPANA qui a entrepris un grand effort dans ce sens.

A rappeler enfin que ça fait presque 08 mois que l’activité des calèches a disparu du paysage décoratif de Marrakech touchée de plein fouet par la pandémie du COVID-19, les cochers ont dû arrêter leur activité par manque de touristes laissant ainsi pas moins de 600 familles dépendantes de cette activité en situation plus que précaire.

A souligner aussi que face à ce constat alarmant, un Collectif dénommé « Makaleche » avait vu le jour à l’initiative de citoyens marrakchis engagés et de cavaliers passionnés de chevaux comme action louable visant à lever des fonds destinés à nourrir et soigner pas moins de 500 chevaux en détresse et remettre en route les 148 calèches qui pourraient assurer les quelques trajets ou encore des balades en famille pour les locaux et les quelques touristes qui refont leur réapparition dans la ville Ocre.

Mohammed Drihem

Comment here