Régions

IMILCHIL : AKHIAM ORGANISE DES JOURNEES DE FORMATION POUR LA MOBILISATION DES JEUNES ET LEUR PARTICIPATION DEMOCRATIQUE ET CIVIQUE DANS LA VIE SCOLAIRE ET SOCIALE  

Dans le cadre de ses activités socio-éducatives, économiques et culturelles, l’association Akhiam pour le Développement économique et social du Cercle d’Imilchil a organisé des journées de concertation et de coordination entre les jeunes ; filles et garçons ; des différentes collectivités territoriales relevant du Cercle d’Imilchil sous le thème de : « La mobilisation des jeunes et leur éducation à la participation démocratique et civique dans le milieu scolaire et social : Un pilier fondamental pour établir une bonne gouvernance locale ».

Initié avec le concours financier du « National Endowment for Democracy », et le soutien des partenaires d’Akhiam (WWF, FAO, HCEFLCD, ORMVAT, ONDZOA, Faculté des Sciences de  Meknès,   FST, INRA, JMAA, SENS et les Conseils Communaux avec la Direction provinciale du MEN) ; ce projet d’autonomisation des communautés rurales  vise l’accompagnement des jeunes de la région d’Imilchil sur la démocratie participative dans le milieu sociale et scolaire et  l’accompagnement des leadership féminin au niveau économique et sociale  par l’identification des besoins dans ces domaines.

L’Objectif globale du projet c’est de promouvoir la participation des jeunes à la vie publique et donner aux femmes les moyens de s’impliquer dans le Processus politique et ce, à travers l’organisation de journées d’études ayant pour objectifs : L’Identification des besoins des jeunes de la région dans les domaines de l’emploi, la Mobilisation et la formation des jeunes à la participation démocratique dans l’environnement scolaire et social.

Dans le cadre de ce projet, l’Association Akhiam pour le développement économique et social d’Imilchil a organisé trois journées de concertation et de coordination du 25 au 28 octobre 2020 dernier dans les collectivités territoriales respectives de Bouzammou, Amouguer et Outarbate et d’Imilchil qui a été au rendez-vous avec la journée de clôture.

Après la présentation des différents projets réalisés (et en cours de réalisation) par l’association akhiam, des différents mecanismes mis en place pour permettre la participation des jeunes de la région dans le suivi de leurs excusions et des différentes stratégies et programmes des partenaires d’Akhiam, les participants et participantes à chacune de ces journées ont été convié à prendre part aux travaux d’ateliers consacrés à L’étude des besoins des jeunes en matière de formation et de renforcement des capacités institutionnelles, à la planification et constitution des équipes de terrain pour la mobilisation et l’accompagnement et aux moyens incitatifs à la participation démocratique et sociale des jeunes.

Au terme de chacune de ces journées, les participants (tes) ont émis et approuvé plus d’une recommandation et procédé au renouvellement des conseils locaux des jeunes et de la société civile.

Pour Youssef Ouadjane expert en développement durables des territoires, superviseur et coordinateur de l’académie Akhiam des jeunes et de la société civile relevant de l’Association Akhiam pour le développement économique et social ; « la présente activité prétend renforcer les initiatives de l’Association Akhiam d’adaptation aux changements climatiques à travers la mobilisation des communautés locales avec l’appui de nos partenaires. Ceci s’inscrit dans le cadre d’un processus de lutte mécanique biologique antiérosive en amont de la vallée d’Imilchil dans le but d’atténuer les menaces récurrentes des aléas climatiques engendrant les pertes massives en sol et endommageant les terres arables et les infrastructures hydrauliques et routières en aval. Les activités prévus dans le cadre de ce projet est de contribuer au reboisement et la réhabilitation du couvert végétal des ravins et flans en amont du sous bassin versant d’Agoudal sur une superficie d’environ 100 ha avec un suivi rigoureux pendant 9 mois impliquant la communautés villageoise avec la mise en défens du terrain cible ».

Le deuxième objectif ajouta-t-il vise entre autres, la dynamisation territoriale des jeunes et de la société civile pour promouvoir la participation démocratique et civique des jeunes filles et garçons en milieu scolaires et social dans la finalité est l’instauration d’une bonne gouvernance dans la gestion de la chose publique au niveau des collectivités territoriales du Haut-Atlas oriental.

Selon Khadija Ouamalik ; jeune participante a ces journées ; cette initiative entreprise par l’association Akhiam a été bénéfique à plus d’un égard puisqu’elle a permis de faire ressortir les besoins des jeunes notamment en matière de formation, d’emploi et de renforcement des capacités de la femme d’Aït Hdiddou dans tous les domaines d’activité afin de créer un nouveau dynamisme dans la société. (VIDEO)

Mohammed Drihem

 

Comment here