Environnement

L’AMEPN ORGANISE UN ATELIER DE CONCERTATION ET DE SUIVI DE SON PROJET INTITULE :  La « Valorisation et conservation de la biodiversité dulcicole de la Réserve de Biosphère de la Cédraie, Cas des Parcs Nationaux d’Ifrane et de Khénifra »

Lundi 09 novembre 2020, l’Association Marocaine pour l’Ecotourisme et la Protection de la Nature (AMEPN) a organisé un atelier de concertation et de suivi de son projet intitulé : « Valorisation et conservation de la biodiversité dulcicole de la Réserve de Biosphère de la Cédraie, Cas des Parcs Nationaux d’Ifrane et de Khénifra » comme première étape d’évaluation et de l’état d’avancement du projet.

Cet atelier organisé à l’Ecole de l’Education Environnementale et de l’Ecotourisme d’Ifrane relevant de l’AMEPN à Ras El Mae (Ifrane) a regroupé les différents partenaires de l’Association en l’occurrence la Direction Régionale des Eaux et Forêts du Moyen Atlas, l’Institut Scientifique de Rabat, le Centre National d’Hydrobiologie et de Pisciculture, et les Directions des Parcs Nationaux d’Ifrane et de Khénifra.

Selon Brahim Abouelabbes président de l’AMEPN ; cet atelier de concertation et de suivi a pour objectifs de renforcer les liens de partenariat, rappeler les objectifs spécifiques du projet et l’articulation avec les stratégies nationales dans ce sujet, la présentation de l’état d’avancement du projet et enfin la discussion des attentes des différents partenaires vis-à-vis du projet.

Pour lui ; ce projet de «Valorisation et conservation de la biodiversité dulcicole de la Réserve de Biosphère de la Cédraie, Cas des Parcs Nationaux d’Ifrane et de Khénifra » a pour objectifs d’institutionnaliser la conservation de la biodiversité dulcicole en tant qu’indicateur des effets des changements climatiques sur les écosystèmes naturels de la cédraie du Moyen Atlas et de valoriser leur potentiel écologique dans la promotion de l’activité écotouristique.

Pour sa part ; Mme Oulaia Benlemlih ; a tenu de préciser que cet atelier est une occasion pour renforcer les liens de partenariat entre notre équipe du projet de « Valorisation et conservation de la biodiversité dulcicole de la Réserve de Biosphère de la Cédraie, Cas des Parcs Nationaux d’Ifrane et de Khénifra » et les différents partenaires du projet institutionnels (NDR : que sont la DREF, le Parc National d’Ifrane et de Khenifra ; le CNPH). Une opportunité aussi pour notre équipe du projet pour présenter les composantes du projet, l’état d’avancement, les objectifs et les perspectives de ce dernier d’une part et d’autre part ; c’est une occasion pour en discuter avec les partenaires et recueillir leurs propositions et leurs attentes par rapport au prejet et leur vision sur la façon de collaboration pour faire avancer le projet comme il se doit.

Pour rappel ; selon plusieurs études, la biodiversité dulcicole n’est pas très représentée au sein des aires protégées méditerranéennes et sa conservation constitue une faiblesse malgré son importance pour l’équilibre et la préservation des écosystèmes aquatiques et la qualité des ressources en eau et cet atelier précise-t-on ; constitue, pour les organisateurs, une étape importante dans le processus de mise en œuvre et de concertation entre les différents partenaires pour assoir une bonne gouvernance du projet et capitaliser les acquis pour le reste du territoire de la réserve de biosphère de la cédraie.

Ce projet novateur financé par le Fonds de Partenariat pour les Ecosystèmes Critiques (CEPF) qui est un fonds international dédié spécialement aux acteurs de la société civile opérant dans le domaine de la conservation des écosystèmes naturels les plus fragiles et les plus menacées de la planète.

Mohammed Drihem

 

Comment here