Environnement

LE CLUB UNESCO ATLAS MAROC ET L’ASSOCIATION DES AMIS DU VAL D’IFRANE CELEBRENT LA JOURNEE MONDIALE DES ZONES HUMIDES  

En célébration de la Journée Mondiale des Zones Humides placée cette année sous le thème : « Les Zones Humides et l’eau », Le Club Unesco Atlas Maroc et l’Association des Amis du Val d’Ifrane pour la protection de l’environnement et l’écotourisme organisent une sortie écologique au plan d’eau Zerrouka I faisant partie du Site d’Intérêt Biologique et Ecologique (SIBE) d’Oued Tizguite classé site Ramsar au cœur du Val d’Ifrane.

Initiée en partenariat avec la Direction Provinciale du Département des eaux et Forêts et le Parc Naturel d’Ifrane, cette journée éducative sera organisée au profit des élèves des écoles du Sapin et Donald’s School et aura au programme d’activités qui seront animées par les présidents des deux associations, les cadres animateurs du parc national d’Ifrane et par les enseignants : L’Observation des Oiseaux d’eau du Lac, la plantation d’arbre aux alentours du Lac et un atelier de dessin.

A rappeler que Chaque année, la Journée mondiale des zones humides (JMZH) est célébrée le 2 février, pour commémorer la signature de la Convention sur les zones humides qui a eu lieu le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar.

Chaque année, la convention propose à tous les intervenants de construire leur événement autour d’un thème commun et met à disposition du matériel de communication et de sensibilisation ; mais ce thème n’est pas imposé pour réaliser et inscrire une animation dans le cadre de la journée mondiale des zones humides.

Aussi, il y’a lieu de rappeler que le SIBE d’Oued Tizguite comprend, sur le versant nord du plateau calcaire du Moyen Atlas, des habitats d’eau douce permanents au cours rapide ou au cours lent, notamment des cours d’eau temporaires et eurythermes, des sources d’eau douce, des cascades et des canaux d’irrigation artificiels.

Selon les spécialistes, la végétation riche des rives et aquatique comprend au moins deux espèces menacées : la camomille du Maroc (Anacyclus pyrethrum) et le cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica). Il y a environ 200 espèces d’animaux aquatiques, notamment des insectes endémiques ou rares comme le plécoptère Protonemura dakkii et la phrygane Agapetus dolichopterus. Le site est également connu pour la présence importante d’amphibiens (le crapaud commun Bufo bufo), de reptiles (Macroprotodon cucullatus), d’oiseaux (le fuligule milouin Aythya ferina) et de mammifères (la loutre d’Europe Lutra lutra). Considéré comme un site d’importance biologique et écologique, l’oued Tizguite est intégré au Parc national d’Ifrane. La zone humide est cependant touchée par une réduction du débit d’étiage due, entre autres, à l’exploitation de l’eau et au développement en amont ainsi qu’à une occupation non contrôlée du lit de la rivière en été. La gestion du Site Ramsar incombe à des acteurs publics et privés, selon le système foncier en vigueur. Des mesures de conservation et de suivi sont à appliquer, en particulier au régime hydrologique, à la qualité de l’eau et aux oiseaux.

Mohammed Drihem

 

 

Comment here